Dette privée et dette publique

Publié le par loïc

Dans un pays, il y a deux grands types de dettes : la dette privée et la dette publique.
 
La dette publique a un effet inflationniste : le pays fait fonctionner la planche à billets pour rembourser ses dettes, les investisseurs perdent confiance dans la monnaie de leur pays et exigent des taux d’intérêt élevés en compensation. La monnaie papier perd alors de sa valeur pendant que les autres actifs « réels » augmentent.
 
La dette privée (dette des ménages et des entreprises) a un effet contraire à la dette publique (dette des états) : c’est en fait une position short contre la monnaie papier (euro ou dollar) : quand une crise arrive, les ménages ne pouvant plus faire face à leurs obligations (baisse des salaires) sont obligés de liquider leurs biens à n’importe quel prix pour pouvoir rembourser leurs dettes : le cash c’est à dire la monnaie papier est recherché alors que les autres actifs sont bradés.
 
Actuellement la dette privée représente environ 330% du PIB US, alors que la dette publique représente 70%. Donc même si la dette publique augmente, c’est la dette privée (déflationniste) qui l’emportera au déclenchement de la crise à venir…l’inflation viendra, mais bien après, quand les gouvernements n'auront plus rien à perdre face à la crise installée. Pour l’instant c’est de la déflation qu’il faut se protéger !
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 28/09/2008 23:49

Bonjour, on ne rembourse plus la dette publique par création mOétaire depuis 1993 en France. Cette pratique est désormais interdite dans la plupart des pays industrilisés dufait des risques de dérapage de l'inflation qu'elle engendre. Ainsi, l'accroissement de la dette publique n'a pas d'effet inflationniste car elle est financée par des émissions obligataires. Or ce dernières, concurrençant les obligations de sociétés privées accroissent l'offre en produits de taux et font mécaniquement monter les taux. Les investisseurs arbitrant entre placement productifs et placement d'épargne réduisent leur exposition en placement productif pour profiter de la hausse des rendements des produits d'épargne. On observe donc un ralentissement de la croissance et donc de l'inflation . Cette théorie est celle des monétaristes et des néoclassiques qui parlent d'effet d'eviction.

dicarno 11/03/2008 10:37

Bonjour,J'ai lu avec intérêt votre article. Cependant vous semblez confondre le phénomène de hausse des prix avec celui de l'inflation.  La hausse des prix est une manifestation de l'inflation mais ce n'est pas l'inflation. Pour plus de précision je vous invite à lire l'article suivant publié sur mon blog.http://dicarno.over-blog.com/article-15002699.html

julien 21/02/2008 10:41

Bonjour LoïcVous dites que la dette privée est à la base de la déflation.Dans ce site, vous dites que la dernière déflation etait dans les années 1930sEst ce que la cause etait dûe elle aussi à la dette privée?Et est ce que le declencheur est d'origine "boursiere" (pic de dette de marge, inversion de la courbe des taux d'interet 3M - 10Y)