Le cash et rien d'autre !

Publié le par loïc

Que faire en situation de crise déflationniste ?
 
Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre ce qu’est une bulle d’actifs et comment elle se forme.
Dans "l'ère de la dette /2", on a montré que toute la croissance 2003-2006 est liée à un afflux de liquidités lié à la croissance anarchique de la dette et au refinancement hypothécaire. Cet afflux de liquidités va en grande partie à la consommation, mais une autre partie va s’investir : certains ménages après avoir consommé vont chercher à placer ce qui leur reste…et comme les liquidités sont surabondantes et ne savent plus ou se placer, tous les moyens seront bons :
On achète de l’immobilier, des actions, puis on investit dans des fonds spéculatifs sur les matières premières ou les métaux précieux.
Résultat : tous les actifs montent rapidement, et la hausse attire de nouveaux investisseurs débutants qui entretiennent à leur tour la hausse. Des bulles se créent sur tous les types d’actifs en même temps : actions, immobiliers, pétrole, matières premières, métaux précieux…
 
Quand la crise déflationniste arrive, on a la situation inverse : les liquidités sont brutalement retirées du marché (il faut rembourser les dettes), et tous les actifs baissent en même temps. C’est là qu’est le point essentiel :
 

1) En situation de déflation, il n’y a pas de "valeur refuge" à acheter : tous les actifs baissent en même temps.


2) « CASH IS LIFE » : Le seul refuge c’est le cash, c’est à dire la monnaie papier et ses dérivés (placements de trésorerie, éventuellement obligations d’état sans risque.)

Ce conseil de tout vendre avant la crise pour ne garder que de la monnaie papier peut paraître « délirant » tellement il est naturel de penser que les actifs « tangibles » (immobilier, métaux précieux et autres) seront plus « solides ».

Et pourtant celui qui les aurait appliqués en 1929 aurait vu son pouvoir d’achat en 1932
-         multiplié par 9 en actions.
-         multiplié par 4 ou 5 en bien immobiliers.
-         augmenté de 30% en biens de consommation courants (l’indice des prix ayant chuté d'autant).
et se serait donc enrichi « sans rien faire ».
 
En situation de déflation, le seul gagnant c’est le cash !
 
La plupart des économistes baissiers conseillent d’acheter de l’or (ou des mines d’or) censé être une « valeur refuge » pour « se protéger de la crise».
La vérité est qu’en situation de krach déflationniste, l’or qui a profité de la bulle d’actifs comme le reste sera aussi vendu pour obtenir les précieuses liquidités nécessaires, et son cours chutera. Et les mines d’or encore plus !.
 
Il peut être malgré tout utile de posséder un peu d’or pour se protéger des aléas politiques qui peuvent arriver au plus fort de la crise. Mais ne pas en faire le principal actif de son patrimoine.

Commenter cet article

Vandroogenbroeck Marc 20/01/2010 12:23


Bonjour,
Je suis sur le point de réaliser mon immeuble à appartements multiples mais que me conseiller vous pour le "placement" de ces fonds ( 2 à 3 millions € ). N'y a-t-il pas à craindre la "faillite"é du
sytème bancaire et par conséquent la disparition de mon capital placé en monnaie "scripturale"... Faut-il préférer la monnaie "papier" à l'instar de ce que vous préconisez ce qui pose un problème
de " sécurité" ( coffre etc..). Il faut savoir que l'Etat belge ne garanti les fonds déposés en banque qu'à concurrence de 100.000 € par justiciable Qu'en pensez-vous? Merci d'avance.


mifa 27/12/2009 13:21


A mon modeste niveau je comprends la situation comme vous. Je commentais avec mes amis depuis quatre ou cinq ans la menace de ce qui arrive maintenant.
J'ai cependant encore du mal à comprendre comment une chose aussi importante que le contrôle de la masse de la dette privée puisse échapper au contrôle du gouvernement. Cela a été moins le cas en
France qu'en Espagne où ces derniéres années le parc automobile était bien plus neuf et plus haut de gamme que chez nous.

Un de mes proches vient de ssigner une reservation pour un studio neuf à construire en provInce.Tout à credit. Lui pense tenir le bon coup. D'après vous il a peut-être fait une c...... Comment
alors le lui faire comprendre ? Et comment maintenant corriger le tir ?

Merci pour vôtre blog qui me donne l'impression agréable de pas être trop c...
Mifa


loïc abadie 27/12/2009 15:05


Si le rendement locatif prévu pour son studio atteint 8%, il peut garder (mais je ne pense pas qu'il ait trouvé ce type d'opportunités dans le contexte actuel).
Sinon, il faut lui montrer la courbe de friggit (page 2 du document). Mais bon, d'expérience,
il est très difficile de raisonner quelqu'un qui est convaincu que l'immobilier ne fait que monter et qui est décidé à acheter !


isocraft 19/12/2008 15:42

J'ai un projet d'acheter un bien immobilier fin 2009 ou lorsque les prix commenceront à stagner.Pour utiliser la déflation, est-il possible de faire mon credit immo dès maintenant en vue du futur achat?

loïc abadie 19/12/2008 17:46



Pour utiliser la déflation, je conseille surtout d'éviter l'achat de biens immobiliers (surtout à crédit), que ce soit maintenant ou fin 2009 (sauf cas très particulier si vous trouvez des
rendements locatifs à 7-8% ou plus)...Une période de baisse sur l'immobilier dure habituellement plusieurs années : Fin 2009, nous n'en serons sans doute qu'au début de la baisse. Attendez donc
tranquillement les vraies soldes, dans plusieurs années (simple opinion personnelle bien entendu !).


 



Bruno 12/10/2008 14:32

Bonjour,je ne suis pas sur que le cash soit la soulution ... beaucoup l'ont appris à leur dépend en 1929-1932 ... si l'inflation décolle le cash s'évapore !comme l'inflation / dévaluation est l'arme absolue des gouvernements pour faire disparaitre leurs dettes, j'ai bien peur vu la situation actuelle qu'ils vont l'utiliserCordialementBruno

Inter'Or 11/10/2008 19:54

Nous avons toujour du cash pour de beaux bijoux !http://interor.fr">achat or