Prévisions de croissance : la situation est "maîtrisée" !

Publié le par loïc abadie

Charte du blog

 

Un petit historique amusant des prévisions de croissance gouvernementales et du FMI pour notre pays :

 

Avril 2008 : +2%

 

"La ministre de l'Economie a jugé "exagérément pessimiste" la prévision de croissance du Fonds monétaire international (FMI) pour 2009, tout en notant qu'elle était supérieure à celle de l'Allemagne. Le FMI a abaissé de 0,1 point sa prévision pour la France cette année, à 1,4%"

 

"Elle a  assuré que la loi Tepa (travail, emploi, pouvoir d'achat) de l'été 2007 commençait à produire ses effets. "Elle nous sert de bouclier dès ce début 2008", a-t-elle dit.

 

Septembre 2008 : +1%

 

"Quand on marche au ralenti et qu'on recommence à prendre de la vitesse, eh bien on a un élan à prendre, donc forcément le début de l'année sera faible", a-t-elle conclu, estimant que la fin de l'année 2009 serait meilleure que le début"

 

L'élan est maintenant pris.

 

Décembre 2008 : +0,2 à +0,5%

"le plan de relance, dont on a appris aujourd'hui qu'il serait mené par Patrick Devedjian, devrait se traduire par un gain supplémentaire de 0,6 point, tandis que le Premier ministre François Fillon a assuré qu'il était "en train d'injecter un point de croissance supplémentaire (pour) l'année 2009".

 

Nous attendrons avec impatience les "gains" générés par les plans suivants.

 

Février 2009 : -1%

"Une partie non négligeable de ces facteurs est temporaire et (...) la consommation des ménages fait "preuve d'une résistance remarquable (+0,5%).
Ces chiffres trimestriels ne signifient pas que la situation va continuer à s'aggraver dans les prochains mois", a-t-elle indiqué.
"

 

Mêmes "sens de l'anticipation" pour les experts du FMI, dont les prévisions sont passées de +1,4 à -1,9% en moins de 10 mois.

 

Rendez vous d'ici 2 ou 3 mois pour les prochaines révisions à la baisse, et surtout ayez confiance, les gouvernements (de tous bords) ont su s'entourer des meilleurs experts, et maîtrisent aussi bien le pilotage et les effets de leurs "plans de relance" que leurs prévisions de croissance et de conjoncture économique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Quinfleroy 03/03/2009 17:46

ça se passe de commentaires. Loïc appréciera la poursuite de la relance par le crédit !!!!----USA : le Trésor et la Fed vont lancer le TALF.








#content2cols p {padding: 4pt; font-size: 14px;}#content-news p img,#content-new td img {margin: 8px;}




(CercleFinance.com) - Le Département du Trésor et la Réserve féndérale américaine annonce le lancement du programme baptisé TALF ('Term Asset-Backed Securities Loan Facility'), qui pourrait générer selon eux 1 000 milliards de dollars de prêts pour les entreprises et les ménages. La Fed de New York va prêter jusqu'à 200 milliards de dollars aux détenteurs de titres ABS notés AAA adossés à des prêts récemment émis (crédit auto, cartes de crédit, prêts étudiants, crédits aux petites entreprises...).Dans le cadre de ce programme, des financements mensuels seront effectués jusqu'à la fin de l'année 2009, une échéance qui pourra être prorogée à l'initiative de la Réserve Fédérale.




Jef 20/02/2009 18:54

@ Bréhat.La conso intérieure représentant 70% du PIB US, une baisse réelle annuelle de 10% de cette même conso pourrait avoir des effets considérables. Si tu rajoutes, entre autre, la baisse de l'investissement des entreprises,  5%, dans cette hypothèse, me semble assez optimiste.

zero+1 20/02/2009 18:34

vos p'tits enfants vont apprécier cette vidéo .

lien vidéo : http://politique.fluctuat.net/blog/36120-la-crise-financiere-expliquee-a-ma-fille.html

zéro.

brehat 20/02/2009 00:35

Ci joint un lien qui montre l'évolution des prévisions des économistes  outre atlantique sur la croissance trimestrielles des 2ème, 3ème et 4ème trimestre 2009 aux USA.On voit bien que plus le trimestre est lointain, plus l'optimisme règne et les prévisions sont stables.On ne peut plus en dire autant lorsque l'échéance se rapproche. Bref, en moyenne, ces économistes sont tous des Lagarde en puissance et viser au moins 2% de variation annuelle en moins par rapport à leurs prévisions à  1 an semble être un minimum.http://s.wsj.net/public/resources/images/OB-DC994C_Surve_NS_20090212155626.gifLoïc, à quelle chute du PIB devrions nous assister aux USA en 2009 ? Si la conso continue de baisser de 10 % et baisse même encore un peu plus nous devrions avoir quelquechose comme - 5 % de croissance à la fin de l'année, non ? 

salomon 19/02/2009 22:02

@ Jaypee,c'est très sympa de votre part, mais je n'ai pas le temps de visionner toutes ces vidéos malgré tout l'intérêt qu'elles présentent certainement. Si vous pouvez nous en donner la teneur dans une synthèse francophone, il est à parier que votre lecture se trouverait valorisée. Merci d'avance.