le bêtisier des banquiers centraux

Publié le par loïc abadie

Bienvenue au paradis des grands décideurs économiques…un monde rose et magique ou règne la croissance éternelle, les atterrissages en douceurs et une économie indestructible ou les emprunteurs peuvent s’endetter sans limites grâce à l'innovation financière maîtrisée.
Promis, grâce aux banquiers centraux et autres hauts responsables économiques, vous ne verrez plus jamais de crise...jusqu'à ce qu'elle arrive !
 
Voici quelques unes des meilleures citations des dirigeants de la FED, de la banque centrale européenne, et autres grands maîtres de l'économie. A relire maintenant et surtout dans quelques mois et quelques années pour passer de bons moments.
 
D'abord une déclaration visionnaire d'Alan Greenspan (ex-président de la FED), en avril 2005 s'émerveillant des innovations financières et de la croissance des prêts à risque ("subprime loans")...deux ans avant la crise du secteur des "subprime loans".
 
"Innovation has brought about a multitude of new products, such as subprime loans... With these advances in technology, lenders have taken advantage of credit scoring models and other techniques for efficiently extending credit to a broader spectrum of consumers... Where once more marginal applicants would simply have been denied credit, lenders are now able to quite efficiently judge the risk posed by individual applicants and to price that risk appropriately.
 These improvements have led to rapid growth in subprime mortgage lending...
“This fact underscores the importance of our roles as policymakers, researchers, bankers, and consumer advocates in fostering constructive innovation that is both responsive to market demand and beneficial to consumers”
 
Traduction : l’innovation a apporté une multitude de nouveaux produits comme les prêts à risques.
Avec ces avancées technologiques, les prêteurs ont tiré profit des modèles d’évaluation du risque-crédit et d’autres techniques pour étendre les prêts à un plus grand nombre de consommateurs. Alors qu’avant beaucoup d’emprunteurs marginaux se voyaient refuser le crédit, les prêteurs sont maintenant capables d’évaluer efficacement le risque associé à ceux-ci. Ces améliorations ont conduit à une forte croissance du prêt hypothécaire à risque.
Ce fait montre l’importance de notre rôle, en tant que décideurs politiques, chercheurs, banquiers pour porter des innovations constructives qui correspondent au marché et profitent aux consommateurs.
 
 Alan Greenspan, toujours, nov.2005... moins de 18 mois avant la crise bancaire associée au retournement de l'immobilier !
 
"même si les cycles économiques n'ont pas disparu, la flexibilité a rendu les état-unis et la plus grande part de l'économie générale plus solides et plus résistants." 
 
"Même si nous ne pouvons écarter la possibilité d'une baisse du prix des logements, cette baisse, si elle se produit ne devrait pas avoir d'impact macroéconomique important. Le système bancaire national et la financiarisation des hypothèques rend cela improbable."
 
 
 
Henry Paulson (secrétaire d’état américain au Trésor), mars 2007, totalement émerveillé par l'état de l'économie US et mondiale :
"Je suis rassuré au sujet de notre économie"
 
"Toutes les économies sont en croissance, l'inflation est basse et les liquidités abondantes" "The global economy is more than sound," Paulson said. "It's as strong in the last couple of years as I've seen in a lifetime.
A relire simplement dans un an, histoire de rire un bon coup !
 
 
J.C Trichet (président de la banque centrale européenne), mars 2007, interrogé sur la recession aux USA.
"Non, nous n'envisageons pas cette éventualité, donc pas de récession."
Il suffit de "ne pas envisager" pour que ça n'arrive pas...n'est-ce pas merveilleux ?
 
 
Ben Bernanke (président de la FED) Fev.07
« il existe une possibilité raisonnable que nous assistions à un certain renforcement de l'économie aux alentours du milieu de l'année."
 
Rendez vous donc à cet été pour assister au "renforcement" :-)
 
 
Henry Paulson, secrétaire d’état au trésor, mars 2007, discours au club économique de Washington :
« L’économie américaine est en bonne santé et sa transition vers un taux de croissance modéré et durable est couronnée de succès ».
On voit même les premiers signes de "croissance durable" et de "succès" ici :
 
L'OCDE est aussi certaine que tout va bien :
 
 Secrétariat général OCDE, mars 2007-03-16
« L'économie américaine est en phase d'« atterrissage en douceur », à un rythme d'expansion qui devrait s'établir à 2 % l'an au premier semestre 2007 »
 
« L’OCDE salue la solidité de la croissance européenne ». Le figaro, 14/3/07
 

Commenter cet article

sylvain 21/07/2009 18:04

 pour ma part, nous sommes en train d’assister à un grand ‘rebond des gogos’ – tout comme celui qui a attiré les malheureux investisseurs en 1929. De septembre 1929 jusqu’à novembre 1929, le Dow a plongé de 47% par rapport à son sommet de 381. Il a ensuite entamé un rebond au printemps 1930, avant de replonger à 41 en juillet 1932.”

sylvain 21/07/2009 18:01





Volà un petit article trouvé sur boursorama concernant la reprise annoncée. Comme tu le dis si bien dans ton livre "Be brave when others are afraid and afraid when others are brave." Les politiques ne retiennent rien à l'histoire et ont une vision court terme. Crise : Lagarde entrevoit des signes de "retournement" de la conjoncture












La ministre française de l'Economie Christine Lagarde entrevoit des signes "de retournement" de la conjoncture dans l'industrie et dans les services, estimant que l'on est arrivé à "un point d'inflexion", a-t-elle indiqué mardi devant des députés.
"On est en train de voir le déclin se stabiliser. On a un certain nombre d'indicateurs, notamment en production industrielle, où clairement le mouvement de déstockage a probablement atteint son terme", a déclaré la ministre devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.
"En termes d'indices dans la plupart des secteurs industriels et de services (...) on sent un phénomène de retournement", a-t-elle ajouté, excluant toutefois tout "retournement total".
"On est à un point d'inflexion", a précisé Mme Lagarde.




PBY 28/11/2008 15:47

Allez, encore une petite pour se détendre:
Faisant le bilan des effets de la crise financière actuelle, un grand financier américain vient de déclarer:
'Cette crise financière est pire qu'un divorce; j'ai perdu la moitié de ma fortune et j'ai encore ma femme ! '

 

PBY 28/11/2008 11:28

Une petite pour se détendre : "au rythme où vont les choses, à la fin de 2008, il ne restera plus que deux banques : la banque du sang et... la banque du sperme".
Auteur inconu.

Sylvain Avril 14/10/2008 14:37

Une petite citation de notre président pendant sa campagne qui proposait de lancer des subprimes en France, à lire sur le site de 20 minutes ici :>Maintenant que je l'ai relu, ça m'est revenu en mémoire. C'est à rajouter également à son crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunts immobilier en pleine bulle et l'achat de logements prévus à la construction pour aider un secteur voué à la faillite.