La vanne de liquidités bientôt coupée ?

Publié le par loïc abadie

Les statistiques sur l'endettement des ménages US au 1er trimestre 2007 confirment la tendance observée depuis 3 ou 4 trimestres : la dette croit de moins en moins vite, et il y a un début de rupture de la tendance des années précédentes : on est passé d'un rythme de croissance de 10-12% /an à 6% au 1er trimestre 2007.

Cette statistique est sans doute l'une des plus importantes à suivre, avec le marché immobilier, puisque dans une situation de bulle de liquidités où la croissance repose entièrement sur la dette, chaque baisse de rythme au niveau de l'endettement provoque rapidement une baisse de la consommation et des achats d'actifs divers (immobilier, actions et autres), puisqu'il y a moins de liquidités disponibles.

Après une croissance très faible (0,6%) au 1er trimestre, le PIB US devrait rebondir plus ou moins fort au T2 (ISM services en nette hausse en mai à 59,7...attendons quand même les chiffres de juin).
Ce rebond ne devrait pas être durable au vu de ces statistiques sur la dette.


dette07.jpg

Publié dans actualité

Commenter cet article

biio 06/07/2007 20:21

Pas de mise à jour, du spam ...DOMMAGE !

ngu yen 24/06/2007 16:17

Baisse immobiliere et montée des taux longs aux USA effets de ciseaux sur les consommateurs américains , la baisse du DJ ârrive enfin .On peut désormais esperer pour cet été un crash du Cac 40 mais probablement avec plusiers soubresauts.Personnellement je ne crois pas encore à la grande Dépression cette année mais seulement une premier coup de semonce (les Banques Centrales ont encore une marge avant accepter le Big Crunch) .L'or est intéressant pour un certain temps (mais cet été l'or serait plutot à la baisse à cause de la hausse provisoire du $) tant c'est l'inflation qui prend le dessus.

Noryungi 22/06/2007 11:31

Également intéressant, cet article du New York Times sur les difficultés rencontrés par les sociétés qui ont investis dans les junk mortgages :http://www.nytimes.com/2007/06/19/business/19mortgage.html?_r=2&ref=business&oref=slogin&oref=slogin

ngu yen 15/06/2007 21:31

Rendez-vous pour cet été en ce qui concrene la consommation US (en baisse) mais le marché retourne tous mauvaises nouvelles en bonnes c'est pourquoi une baisse conséquente du DJ me semble exclue hélas. Néanmoins une consolidation horizontale doit arriver , le CAC aura du mal à dépasser les 6200/6300 pts cet été .Je reviendrai sur bx 4 , ai tout balancé vers 5980 pts ,  petite PV mais insuffisante pour revenir à 0 si on compte depuis le début en avril.

loïc abadie 16/06/2007 11:34

J'ai coupé vite aussi cette fois (5930) à part une petite ligne que je laisse courir pour le LT sans rien faire dessus. Tant que le marché craindra la hausse des taux et l'inflation plutôt que la récession pour moi on reste dans une config LT haussière (mais je n'irai quand même pas risquer d'acheter dans ce contexte de bulle !).La hausse du Dow prend une allure parabolique depuis 2 ans, si la hausse reprend elle pourrait être encore plus rapide qu'avant (comme en 1929)...ca devrait maintenant se décanter à l'automne !http://www.lowrisk.com/crash/1929crash3.htmhttp://mutualfunds.about.com/cs/history/l/bl1929graph.htmLes conso horizontales ne sont pas systématiques avant un krach, le retournement peut être assez rapide, avec quelques semaines (au maximum) de baisse modérée avant la panique.http://www.lowrisk.com/image/87-29-97.gifSi l'allure parabolique se confirmait cet été dans un contexte de baisse des taux, la courbe parabolique pourrait encore accélérer et amener le DOW au dessus de 14000 et le CAC à 6500 ?Vraiment difficile à dire avec ces marchés devenus irrationnels, mais c'est très possible !http://stockcharts.com/h-sc/ui?s=$INDU&p=D&st=2005-02-16&id=p99656886255

Andros 12/06/2007 20:49

Le graphique montre la croissance de la dette. La baisse signifie que cette dette augmente moins vite, pas qu'elle diminue.Pour prendre une image, on a un peu levé le pied de l'accélérateur, du coup la vitesse augmente toujours, pas pas aussi vite qu'avant. Au lieu d'être passé de 180 km/h à 220 km/h on est passé à 200 km/h seulement.