Inflation, poussée durable ou feu de paille ?

Publié le par loïc abadie

Il est incontestable que l'inflation repart à la hausse depuis la fin 2009. Les taux d'inflation se situent actuellement à 2% en France, 2,4% en Allemagne et 2,7% aux USA.
Le plus gros de cette poussée inflationniste vient de l'énergie, des matières premières et des produits agricoles (hors énergie et alimentation, la « core inflation » ne progresse en effet que de 1,2% aux USA).

Ces chiffres restent toutefois très modérés et bien loin des taux à 10% et plus enregistrés à la fin des années 70 et au début des années 80.


Que faut-il attendre à présent ?

 

Pour lire la suite, ou commenter cet article, rendez vous sur : objectif-eco, rubrique loïc Abadie.


Publié dans économie générale

Commenter cet article

Arglob 03/05/2011 06:20



@Loïc


Forcément, tu ne trouves rien à acheter à des prix attractifs ; car tu arrives bien trop tard...


 



loïc abadie 03/05/2011 10:38



J'ai acheté des small caps décotées depuis maintenant plus de 18 mois. Les résultats y sont aussi bons que sur les mat 1ères, avec moins de risques. Après chacun a ses secteurs préférés.


Par contre maintenant, c'est vrai que ça devient plus difficile de trouver de grosses décotes.



Patrick 02/05/2011 22:07



Ca y est... Nous avons LA DATE de l'Apocalypse Financiere...


http://suivi-tropicalbear.over-blog.com/article-croisee-des-chemins-72905775-comments.html#comment81546638


= AOUT 2011 !!!



Your_Mondialisation_Is_Out 01/05/2011 16:46




lien joueur : http://sites.radiofrance.fr/play_aod.php?BR=4934&BD=01052011

lien audio : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/interception/

lien XML : http://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_14934.xml


dimanche 1er mai 2011

Relocalisation...à la marge

photo

Relocaliser : le verbe a fait son apparition depuis peu dans le langage économique et politique. Il définit l’action de ces entreprises qui, après avoir exporté sur des sols étrangers la
fabrication de leurs produits ou la réalisation de leurs services, décident de les rapatrier, estimant que désormais elles ont tout à y gagner. Parce que les coûts de main d’œuvre sont en hausse
partout, parce que les prix des transports explosent, et parce qu’une piètre qualité, même à moindre coût, finit forcément par peser sur l’image.

Mais le phénomène des relocalisations, s’il est réel, reste extrêmement minoritaire. Le fonds d’aide mis en place par l’Etat depuis quelques mois ne suffira pas à inverser la tendance : en 10
ans, la France a perdu 600 000 emplois industriels.

Au-delà de ces emplois, c’est aussi un savoir-faire qui disparaît, parfois définitivement.

Pour son enquête, Sara Ghibaudo a rencontré quelques uns de ces chefs d’entreprise qui estiment que désormais, il est plus positif de produire en France que de le faire hors des frontières.

Ils sont un tout petit nombre. Mais certains se considèrent déjà comme une avant-garde.

photo : © Philippe Wojazer / Reuters
programmation musicale

    * > Thierry David : Ying yang
      album : Face of China
      (Universal music)
    * > Nortec collective DJ synthakon : Bostich
      album : Tijuanan Session 1
      (Naïve music)
    * > Hadouk trio : Nomad clarinette
      album : Supreme Lounge After in Paris
      (Encore et merci publishing)
    * > Laurent Rochelle : The red Lanterne
      (Universal Music)
    * > Lyonel Bauchet : Cherry cosmo
      album : Lounge de Luxe
      (CDM Music Library)
    * > Alice Guerlot : Libra
      (Universal music)
    * > Alice Guerlot : Norma
      (Universal music)
    * > After in Paris : Bollywood
      album : Supreme Lounge After in Paris
      (Encore et merci Publishing)

liens

Le Cedre (Comité des Entrepreneurs pour un Développement Responsable de l'Economie

Histoires de relocalisations

Samas, Nathan, Jeanneau-Benneteau, Atol, Aquaprod… – Blog économique d’Olivia Bouba-Olga – Février 2007

La prime à la relocalisation n’est-elle qu’un leurre ?

Blog de Philippe Moati – Mars 2010

Etats généraux de l’Industrie : rapport final comprenant la synthèse des travaux sur « Mettre en pla

Sur le site de la Documentation française - Janvier 2010

Comment bénéficier de l’aide à la relocalisation ?

Sur le site Service-Public.fr – Août 2010

Vers une relocalisation du monde ? Fin de la globalisation ?

Analyse de Paul Soriano, philosophe à l’Institut de recherche et de prospective sociale

La relocalisation des activités industrielle

Une approche centre-périphérie des dynamiques mondiale et européenne – Analyse de Claude Grasland et de Gilles Van Hamme dans la revue « Cairn » - Janvier 2010

La méthode Rossignol pour relocaliser

Analyse de « L’Usine nouvelle » - Février 2011

Pourquoi les entreprises commencent à relocaliser

Dossier du magazine « Capital » - Janvier 2011

Les relocalisations en France restent très marginale

Article du magazine « L’Expansion », octobre 2010

Après les délocalisations, les relocalisations

France 24, septembre 2010



dacian 01/05/2011 14:09



Game


 


"Ses jugements ne varient pas (ou peu) car sa Big Picture reste la même."


 


Il y a quand meme un probleme ici. Chaqu'un fait ce qu'il veut, n'empeche que les actions sont pas la; je ne comprends pas comment on peut repeter depuis Dow Jones a 8000 deux points (de maniere
systematique):


 


- c'est pas recommande de detenir ou d'acheter (sauf decote)


- tenter de shorter depuis Dow a 8000 (sans succes)


 


Ca marche pas et en plus Loic charge a 60%, un peu a l'opose, non? C'est pas tres clean tout ca et pas tres contrarien.


 


Enfin, chaqu'un fait ce qu'il veut, on ignore ou pas le idees du blog, sauf que comme il y a la possibilite de commenter ici, on le fait (pour se divertir, car pour les idees, ca manque un peu
ces derniers temps...)


 


Bref, personelement j'arrive pas a lie les bouts dans les derniers articles (depuis au moins 1 an).


 


Les arguments en faveur de la deflation sont amha penibles (on attend que la Chine crash et que le bond market arrete les gouvernements); la Chine pourquoi pas, le bond market, bon courage. Moi
je suis d'accord que les prix sont une consequence de l'inflation, mais vu qu'il y a des consequences (je le vois dans mon Carrefour toutes les semaines merde!!!) cela veut dire qu'il y a de
l'inflation en amont! Il faut arreter avec ces taux bas, en s'en fiche un peu dans le vie de toutes les jours. Qui trade ce marche? Les memes qui trade les autres marches, alors pourquoi celui la
est plus intelligent?


 



GameOver 01/05/2011 04:11



@ Arglob


"Les arguments des déflationistes sont pathétiques.


Ils ont largement sous-estimé la puissance de feux des banques centrales et peinent à le reconnaître."


Beaucoup de vous réduisent le débat à "qui a tort" et "qui a raison" (sans échelle de temps) au lieu de voir ce blog comme un générateur d'idées non-linéaires.


Le tenancier du tripot là est un INTJ, c'est-à-dire un gars qui raisonne sur le long terme, exprime des jugements, élabore une stratégie et prend des décisions par rapport à ses propres analyses
et les partage ici.


Sa stratégie n'est pas rigide mais elle est l'expression de ses jugements. Ses jugements ne varient pas (ou peu) car sa Big Picture reste la même.


 


Pour résumer, il ne voit aucun intérêt à parier sur combien de kms un moteur sans huile peut fonctionner et ce quelque soient les artifices utilisées. Ce qui n'empêche pas tout un chacun de le
faire mais la Big Picture sera la même pour tous, ceux qui la voient et ceux qui ne la voient pas... et peut-être que l'on ne la verra jamais.


 


Perso, le débat et les idées m'intéressent, ça m'évite d'être trop bull.


 


GameOver


 



loïc abadie 01/05/2011 07:17



Une autre raison simple et pratique qui fait que j'ai du mal à adopter maintenant une orientation inflationniste dans ma gestion (cad pétrolières, mines d'or et autres valeurs minières), c'est
que je trouve très peu de valeurs achetables à des prix attractifs, alors qu'ailleurs j'en trouve plus facilement.