file trading décembre 2009

Publié le par loïc abadie

Charte du blog

Voici pour cette file trading une petite synthèse sur les indicateurs de sentiment de marché.
(les liens seront placés en page permanente ici).
Les "cibles short idéales" mentionnées ici ne sont valables que pour les 3-4 prochaines semaines, vu qu'elles dépendent entièrement des tendances du marché à plus long terme.

1) Indicateur de long terme (> 6 mois)

L'objectif est ici de savoir dans quelle partie d'un mouvement de fond (par exemple : grande séquence baissière 2007-mars 2009 ; rebond long en cours depuis mars 2009) nous nous situons.


 

Période visée

Valeur au 7/12

cible idéale pour shorter

Position

Mutual fund cash level

LT

(6 mois à plusieurs années)

3,9

3,5 à 3,7

Fortement baissier.


Les niveaux de cash des mutual funds sont proches des points bas records (3,5%). Cela va dans le sens d'une fin prochaine du mouvement de rebond en cours et d'une nouvelle vague baissière.
Vu l'échéance de cet indicateur, cela ne nous renseigne pas sur la tendance des semaines à venir, mais indique un risque important de baisse à plus long terme.

2) indicateurs de moyen terme (1 à 3 mois)

Ces indicateurs sont utiles pour initier une position acheteuse ou vendeuse, dans le cadre de swings de moyen terme (quelques semaines à 2-3 mois). Ils ne sont pas adaptés à des positions de plus court terme.

 

Période visée

Valeur au 7/12

cible idéale pour shorter

Position

Bull-bear spread

Moyen / LT > 2 mois

33,3%

> 35%

Baissier

Nova / ursa ratio

 

MT (1-3 mois)

 +1

intermédiaire>4-5

instantané > 10

Neutre

Equity PCR (20j)

MT (1-3 mois)

 0,61

<0,59

faiblement baissier


Ces indicateurs sont plutôt baissiers (surtout le bull-bear spread), mais ne sont pas à des niveaux d'excès marqué d'optimisme (hors bull-bear spread), ils ne permettent donc pas d'écarter une petite impulsion haussière supplémentaire d'une ou deux semaines sur les indices.

3) indicateurs de court terme (1 semaine)

Toujours dans le cadre d'une approche contrarienne, ces indicateurs peuvent être utilisés en complément des précédents pour affiner l'entrée en position et essayer de démarrer le trade le plus près possible du retournement.

 

Période visée

Valeur au 7/12

cible idéale pour shorter

Position

VIX

Point d'entrée CT

 22,3

<19,5

Neutre

Equity PCR (5j)

Point d’entrée CT

 0,62

<0,54

Neutre à haussier CT


Les indicateurs de court terme sont neutres dans l'ensemble, l'EPCR 5j laissant toutefois la place à la possibilité d'une nouvelle impulsion haussière sur les indices US et Europe, dont la probabilité augmenterait si le SP500 parvenait à franchir sa résistance actuelle (1115 points en clôture).

En conclusion :

La période actuelle n'incite pas vraiment à prendre une quelconque position (il n'y a aucun mal à attendre en cash un signal plus clair du marché, surtout dans un contexte déflationniste, plutôt que de vouloir être à tout prix en position) :

- Les baissiers prudents attendront des niveaux d'excès d'optimisme plus francs sur les indicateurs MT et CT pour prendre position avec une sécurité suffisante (quitte à rater une première vague de baisse), même si nous sommes sans doute proches de la fin du rebond.

- Les "haussiers dans l'âme" pourront se positionner pour du court terme sur débordement des 1115 en clôture sur le SP500, mais avec la plus grande vigilance vu l'excès d'optimisme marqué sur les indicateurs de long terme (mutual fund cash levels et bull-bear spread, qui indique que le rebond a de grandes chances d'être proche de sa fin). Il n'y a aucune reprise réelle et solide de l'économie, et des dizaines de "Dubaï" potentiels dorment actuellement dans les comptes de divers organismes financiers (la bulle de crédit étant plus que jamais présente), ceux-ci pouvant refaire surface à tout moment.


Publié dans bourse

Commenter cet article

humble_pille 11/01/2010 00:57



Dévaluation au Venezuela: Chavez menace d'exproprier les spéculateurs





!



dimanche 10 Janv. 2010 à 21:43 | 







Le président socialiste du Venezuela Hugo Chavez a menacé dimanche d'exproprier les commerçants qui augmenteront les prix de manière abusive après la dévaluation de la monnaie locale, le
bolivar, présentée par les économistes comme un facteur d'inflation.


"Faites-le si vous le souhaitez, mais nous allons vous retirer les magasins et les donner aux travailleurs", a déclaré le dirigeant, qui a qualifié ces spéculateurs de "pillards du peuple" lors
de son émission dominicale "Alo Presidente" (Allo président).


Le gouvernement vénézuélien a annoncé vendredi une dévaluation du bolivar qui s'échangeait depuis 2005 au taux de 2,15 bolivars pour un dollar et l'instauration d'un double taux de change pour
stimuler la production nationale, dans un pays largement importateur.


Le bolivar s'échangera désormais à 2,60 bolivars pour un dollar pour les importations des produits de base (santé, alimentation, équipements) et à 4,30 bolivars pour les autres (voitures,
télécommunications, électronique, tabac, boissons...).


Les économistes pensent que cette mesure risque d'entraîner une forte hausse des prix, dans un pays où les prix ont déjà augmenté de plus de 25% en 2009, un chiffre record dans la région.


Partageant cette crainte, des centaines de Vénézuéliens ont envahi les magasins depuis samedi pour acheter des télévisions et des produits d'électroménager importés avant le changement de taux
de change.


"Il n'y a aucune raison d'augmenter les prix. Le peuple ne doit pas se laisser voler", a ajouté M. Chavez, qui souhaite "que la garde nationale (corps militaire) aille dans la rue aux côtés du
peuple pour lutter contre la spéculation".


Un mois après avoir fermé provisoirement six petites banques et en avoir liquidé deux autres, il a par ailleurs lancé un nouvel avertissement aux établissements financiers qui ne remplissent
pas leur mission consistant selon lui à accorder des prêts aux pauvres et au secteur productif.


"Il y a une banque qui se rapproche dangereusement de la ligne jaune. Elle se reconnaîtra. Ils ne vont pas me faire chanter. Un banquier qui fait un faux pas, je lui retire sa banque, quelle
que soit sa taille", a tonné M. Chavez.

© 2010 AFP


Laurent 01/01/2010 22:22


Bonjour à tous, 

Loïc, sur le mutual fund cash level, je suis effectivement d'accord sur le fait qu'il soit à un niveau faible. Mais j'ai lu un article assez intéressant (http://www.marketwatch.com/story/mutual-funds-cash-levels-are-quite-high-2009-11-17) dans lequel Fosback
explique que pour lui, c'est un signe d'un marché haussier dans le contexte de taux actuel. 

"How, then, can Fosback argue that mutual-fund cash levels
currently are so bullish?

The answer: Fosback focuses on the difference between a fund's actual cash level and what we would otherwise expect that level to be, given prevailing interest rates. And while raw cash levels
currently are quite low at the average domestic equity fund, so are interest rates.


Fosback explains the rationale for his Fosback Index in this way: "When interest rates are high, as in the 1970s and 1980s, the funds earn a high risk-free return in the money market and have an
obvious risk-reward incentive to own those securities. Similarly, when money rates are lower, as in the late 1990s and throughout this decade, the profit incentive on cash is correspondingly less.
This is why the [Mutual Fund] Cash/Assets Ratio was high in the earlier periods and is ultra-low today."
Fosback sees today's high levels of the Fosback Index as a "virtual repeat of what occurred in 2003-04,
which signaled the end of the high-tech bubble burst and the start of the bull market that persisted until the 2008-09 bear." Just as is the case today, Fosback points out, the high levels of the
Fosback index in 2003 and 2004 "occurred even while the Cash/Assets Ratio was well below average by historical comparison." 


Milou 25/12/2009 10:04


Voila un pays dynamique qui sait récompenser ses salariés :

http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=d569ec14fa65f98f34a824a62140f762


zagnam 24/12/2009 09:53


Icade SA a annoncé mercredi un rapprochement avec la compagnie la lucette . * Reprend la participation de 94,5% de Morgan Stanley Real Estate Fund dans la

Compagnie La Lucette * Morgan Stanley Real Estate Fund deviendra 2e actionnaire d'Icade après la CDC

avec 4,5% du capital * Opération réalisée sur la base d'une rémunération de 2 actions Icade et 32,50

euros en numéraire pour 21 actions Compagnie La Lucette.
MILU perds 11% ce matin à 9.65€


alix 24/12/2009 08:23


NOUVELLE
FILE TRADING OUVERTE