pétrole et énergie : comportement pendant la récession.

Publié le par loïc abadie

Il y a eu beaucoup de commentaires sur ce sujet, d'où ces deux articles sur l'énergie pendant et après la récession.
 
Sur la situation à attendre pour la récession à venir :
En situation de forte récession (comme la crise qui est prévue dans ce blog), la demande en énergie baisse (la croissance est stoppée momentanément, les pays exportateurs comme la chine et l'inde exportent moins de produits, la consommation recule dans les pays développés) et les prix (pétrole, charbon et autres) chutent fortement. En situation de déflation, aucun actif n'est épargné, seul un conflit mondial important serait capable d'empêcher la baisse du pétrole dans ce contexte.
Pour ceux qui en douteraient, voici un petit rappel graphique de ce qui s’est produit en 2001 :
 
 
Le prix du baril a été tout simplement divisé par deux et 2001 n'était qu'une minuscule récession, qui a juste ralenti un peu la croissance mondiale de la demande en pétrole.
 
Y a-t-il besoin de détailler ce qui se passerait en cas de vraie dépression économique mondiale ?
Il est plus que probable que dans ce contexte, et à la grande surprise des foules qui croient à la hausse éternelle du pétrole, le baril retournera sous les 30$ et même plus bas (sauf conflit mondial important) !
 
Cette phase ne durera évidemment que quelques années (en 1929, la déflation avait duré 3 ans), avant reprise de la hausse, mais c'est suffisant pour faire "très mal" à ceux qui auraient investi au mauvais moment dans les actions pétrolières. J'ai personnellement beaucoup investi dans ce secteur entre 2003 et début 2006 mais suis maintenant sorti du marché.
 

Publié dans économie générale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bastien 16/11/2009 11:30


Elle a pas beaucoup de succès notre file investissement !!

dommage


salompon 26/08/2009 14:59

Salut Bastien,un mot au cas où tu passes par là. Pour ce qui du solaire la revue de presse fait ressortir que le secteur est à risque pour un à trois ans. Il y a là comme dans d'autres secteurs un phénomène de surproduction, des surplus et des déstockages à prévoir. De plus les technologies évoluent et les modes de fabrication précédents utilisant le silicium sont dépassés à présent. Il faudrait attendre 2013 pour voir le secteur regagner de la croissance.

salomon 09/07/2009 18:26

Il est clair que c'est l'une des meilleures du CAC. 

bastien 09/07/2009 15:18

Salut Salomonpour ma part je vais acheter Air Liquide lorsqu'elle sera en dessous de 50€.J'aime beaucoup cette valeur de père de famille, défensive et de croissance.En plus au bout de 2 ans ton dividende est majoré de 10 % lorsque tu es inscris au nominal.Par ailleurs, Air liquide se lance petit à petit dans le photovoltique.Elle possède réellement un potentiel à Long Terme. Au niveau fondamental, tout est excellent (endettement, rentabilité économique commerciale, versement des dividendes continu sans baisse, depuis plus de 30 ans ...et j'en passe).L'idéal serait d'acheter la valeur avec un PER en dessous de 10 (actuellement 14.5).Allez a+

salomon 09/07/2009 10:19

Je vais m'interesser un peu à FACILASOL. En fait pour le secteur du photovoltaïque, je pense que les bonnes valeurs pourraient être celles qui bossent pour l'aérospatiale, du fait du caractère de niche du marché. En conditions terrestres, le matériel reste encore délicat du fait de l'usure rapide des matériaux liée aux températures très élevées qu'ils subissent alors que dans l'espace le refroidissement des matériaux est incontournable et permanent. A +.