l'ère de la dette (3) : 2006-2007

Publié le par loïc

Jusqu'ici tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes : les ménages s'endettaient toujours plus pour consommer, les banques prêtaient sans être trop regardantes, l'immobilier montait, ce qui permettait de prendre des crédits hypothécaires encore plus gros...tout cela pour faire durer une croissance qui aurait du depuis longtemps se tasser.

Mais depuis 2006, il y a comme un changement de décor : les deux sources de liquidités mentionnées dans "l'ere de la dette / 2" sont en train de se tarir :

d'abord l'accroissement de la dette privée (source : FED)

Depuis 2006, on observe un retournement de tendance, l'accroissement de la dette ralentit rapidement (il est passé de 12 à 7% en moins d'un an). Tout se passe comme si les ménages étaient arrivés à un point limite et qu'ils ne parviennent plus à augmenter leur endettement comme avant.

 

Ensuite l'immobilier et le refinancement hypothécaire

Source du graphique : blog calculated risk

Le graphique ci-dessous montre les même tendances sur le MEW et le refinancement hypothécaire : une flambée avec un pic en 2005, et depuis une baisse rapide.

Ces données ne vont que jusqu'au milieu de 2006. La suite des évènements est beaucoup plus dure : les prix des biens immobiliers ont pour la première fois commencé à se retourner à la baisse, les mises en chantier ont baissé de 40% en l'espace de 7 mois, et les USA connaissent une vague de faillites de ménages depuis quelques mois, qui a conduit à son tour 20 établissements bancaires à la faillite ou à une situation très difficile (voir la rubrique "immobilier" de ce blog.) Tout indique donc qu'au cours des mois à venir le MEW va accélérer sa baisse et pourrait même devenir négatif fin 2007 ou début 2008 !

Conclusion :

Les deux sources de liquidités qui ont permis la croissance 2003-2006 sont en train de se tarir. Les premières conséquences se sont déjà fait sentir à la fin 2006 avec un ralentissement de la croissance du PIB à 2,4% contre des rythmes moyens de 4% précédemment. Cette tendance devrait s'accélérer au cours de l'année 2007 pour déboucher sur une croissance négative (récession) à la fin 2007.

L'article suivant détaillera le déroulement de ce scénario.

Publié dans économie générale

Commenter cet article