l'ère de la dette (2) : 2001-2006

Publié le par loïc abadie

Après avoir présenté la situation générale et le surendettement des USA, voyons ce qui se passe depuis 2001.

La période 2000-2002 a été marqué par un plongeon spectaculaire des bourses mondiales. Curieusement, l'impact sur les économies a été très limité (petite stagnation du PIB en 2001 et 2002), et suivi par une reprise étonnante de la croissance de 2003 à 2006.

Comment cela a-t-il été possible ?

La réponse est très simple et tient en deux mots : MEW et encore et toujours "dette"

1) le MEW

Aux Etats-Unis, le système de prêts immobilier repose sur le principe des hypothèques : on peut hypothéquer son logement pour souscrire un prêt, le montant du prêt peut alors être utilisé pour des usages personnels en toute liberté (travaux, consommation).

En situation de hausse de l'immobilier, les logements prennent de la valeurs, et les ménages peuvent alors augmenter leurs hypothèques pour retirer des liquidités pour consommer plus : ce phénomène s'appelle le M.E.W (mortgage equity withdrawal), c'est à dire le supplément de liquidités dont les ménages disposent après remboursement des mensualités de leurs prêts hypothécaires.

De 2001 à 2006, le gouvernement US pour éviter la récession a choisi une "fuite en avant" supplémentaire : baisse massive des taux pour inciter les ménages à s'endetter encore plus et à consommer. L'immobilier est  monté rapidement, ce qui a permis d'injecter des liquidités dans l'économie via le MEW et a sauvé la croissance.

Voici un graphique du blog calculated risk. On voit que de 2003 à 2006 (années de croissance les plus fortes), le MEW a compté pour 3 à 4% du PIB. Sans le MEW, la croissance aurait été voisine de 0.

 

 

2) la dette privée des ménages

De 2003 à 2006, la dette des ménages a augmenté au rythme incroyable de 10 à 12% par an (pendant que le PIB augmentait à 3 ou 4% seulement). Voici le graphique issu des données de la FED

Cette hausse de la dette a injecté artificiellement dans le système plus de 1000 milliards de $ chaque année que les ménages américains ont pu utiliser pour consommer et entretenir ainsi la croissance...en attendant de devoir rembourser !

Après la mini récession de 2001-2002, la croissance de 2003-2006 a donc été achetée entièrement à crédit via la dette des ménages et le MEW.

Sans ces deux sources de liquidités, les ménages n'auraient jamais pu soutenir leur train de vie et l'économie serait entrée dans une sévère récession. Jusqu'à quand ces sources vont-elle couler et entretenir le "miracle" ?

La partie 3 de "l'ère de la dette" tentera de répondre à cette question !

 

Publié dans économie générale

Commenter cet article

danstrad 06/12/2009 23:22



Bonjour,

je viens de regarder ce paramètre suite au site tranmis via votre livre.
2009 est passé en taux négatif 1/01/2009 -0.7 et au 1/04/2009 -1.2. COMMENT faut-il interpréter ? cela veut-il dire que les américains épargnent.
Merci par avance.