BX4 / BXX : estimation de la dérive depuis le début 2009

Publié le par loïc abadie

charte du blog

Voici quelques données sur la dérive de ces trackers baissiers, en complément de
cet article d'octobre 2008.

 

CAC

BX4

L40

07/01/2009

3346

93,25

18,23

05/06/2009

3339

77,2

18,1

variation

-0,21%

-17,21%

-0,71%


Eurostoxx

BXX

08/01/2009

2516

70,82

05/06/2009

2503

58,36

variation

-0,52%

-17,59%


La dérive sur le BX4 et le BXX (pendant que les indices servant de support à ces trackers étaient quasiment inchangés) s'est élevée à environ 17% sur la période allant du 7/1/2009 au 5/6/2009.

Sur ces 17%, environ 6% peuvent être expliqués par les dividendes (le CAC dividendes réinvestis a progressé de 3% entre le 7/1/2009 et le 5/6/2009, ce qui provoque une baisse associée de 6% du tracker baissier BX4 à levier 2, dont le cours est basé sur le CAC dividendes réinvestis).
Il reste donc 11% dus principalement à la dérive par "beta-slippage", ce qui nous donne une dérive de plus de 2% par mois.

Il faut donc compter lorsque la volatilité est forte (ce qui a été le cas de façon générale depuis le début de l'année), avec une dérive d'environ 2 à 2,5% par mois sur ces trackers (hors effet dividende, qui est le plus sensible sur la période de distribution allant de mars à mai). Ce ne sont donc pas des produits adaptés à la conservation de positions de longue durée, la durée optimale de détention ne dépasse pas quelques semaines à 2 mois, dans le cadre d'une gestion active par aller-retours.

Il y a d'autres supports évitant ce phénomène de beta-slippage (notamment le contrat future CAC40), mais qui ne sont pas éligibles au PEA et demandent en contrepartie une gestion plus pointue de la position et d'accepter d'avoir un levier qui varie.

Publié dans bourse

Commenter cet article

pat-mail 17/06/2009 15:20

A propos du commentaire juste au-dessus ;C'est une moyen simple de profiter de la volatilité.Le béta slippage est perdu par les acheteurs de L40/BX4 (ou équilvalent).Vous vous mettez du coté du vendeur.Et là, c'est vous qui empochez la différence.Votre risque est très faible car vous vendez des deux cotés (hausse +baisse).Evidemment, cela ne vaut le coup qu'avec une volatilité élevée.Impossible en PEA -> fiscalité ~ 30%

veerle 17/06/2009 13:36

 
Contrecarrer la dérive des BXX et BX4 et en même temps être gagant que le CAC40 monte ou qu'il baisse!
 
VOIR article de Café de la bourse: http://www.cafedelabourse.com/archive/article/comment-profiter-de-la-ruine-du-mauvais-speculateur/
 
J'avoue ne pas avoir vraiment compris comment faire concrètement, mais le site me paraît sérieux.
 
MERCI aux explications des avis perspicaces
 

sebnard 17/06/2009 10:57

Bonjour,félicitations pr ce blog vraiment détaillé et sincère!je suis tenté de prendre des positions baissières mais je ne sais pas comment faire...je connais le BX4 mais ce que je voudrais c'est "vendre" par exemple le CAC40 ou le DOW à tel niveau avant de le racheter plus bas en disant par exemple: 1pt équivaut à 1€...merci d'avance pour votre réponse, cordialement,   Seb

Topaz 16/06/2009 00:03

Je m'interroge sur la valeur Elan France Indice Bear FR0000400434. Qu'en pensez-vous au niveau du risque d'érosion ? Merci

Philippe Judas 15/06/2009 18:42

Cette dérive de la valeur des  tracker à effet de levier (BX4,L40,LVC,BXX...) m'intrigue depuis lontemps.J'ai observé, lu les notices tres instructives, et contacté la société SGAM directement.En résumé il existe bien une logique , dans la notice , ils expliquent q'une variable est ajustée une fois par trimestre et influence l'effet de levier qui peut atteindre 2 au maximum.Il existe un pricer pour excel, développé par SGAM qui permet de simuler l'évolution.Ma conclusion qui n'est pas définitive consiste à dire que ces produits s'avèrent plus complexes qu'il n'y parait.Sur le site de l'AMF il a été mis en place un indice pour éviter les abus.Fort de toutes ces informations je trouve ces produits difficiles mais intéressant .Je les utilise quotidiennement .