l'expérience japonaise : un modèle à ne pas négliger !

Publié le par loïc abadie

Nous entendons aujourd'hui beaucoup de discours sur la forte hausse de l'agrégat M1 aux USA (qui dépasse 14% / an sur les 6 derniers mois) et frôle les 20% sur les 3 derniers mois. Je ne la nie évidemment pas, et elle est bien visible sur ce graphe.

Selon certains commentateurs, cette évolution serait censée annoncer une forte dévaluation du $, donc une reprise de l'inflation (voire même une "hyperinflation").

 

Il est donc utile de se reporter à l'expérience japonaise, qui reste un modèle "réduit" de crédit crunch bien utile à étudier par rapport à ce qui se produit actuellement aux USA et en Europe.

Voici donc les faits :

 

null

source : econstats

L'agrégat M1 a augmenté à un rythme élevé, de l'ordre de 10%/an à partir du milieu des années 90. Le "quantitative easing" a conduit à une flambée de la croissance de l'agrégat M1 à plus de 30% par an à partir de 2002.

L'agrégat M1 a triplé entre 1991 et 2003 sous l'effet des politiques monétaires de lutte contre la déflation.

Résultat : 

- Aucune inflation constatée au Japon, au contraire !

- Aucune dévaluation du yen, au contraire, de 2002 à 2004, le yen a gagné  plus de 25% face au $, alors que l'expansion de M1 était à son maximum.

- Des taux sur les bons du trésor qui sont restés les plus bas au monde, malgré l'"explosion" de M1, le triplement de taille du bilan de la banque centrale japonaise, et une explosion du niveau d'endettement public japonais (voir cet article du blog "immobilier japon")

Conclusion : il faut se méfier des raisonnements en apparence logique, mais trop simplistes, et ne pas chercher à avoir raison trop tôt. L'expérience japonaise nous montre qu'une hausse de l'agrégat M1, lorsqu'elle est provoquée artificiellement par une politique gouvernementale de "quantitative easing" n'a aucune valeur prédictive sur le niveau d'inflation, en tout cas à court et moyen terme.

Le vrai indicateur à surveiller est les taux sur les emprunts d'état (à la fois sur les échéances courtes et longues). Ces taux, actuellement à des niveaux historiquement bas pointent aujourd'hui plus que jamais vers la déflation. Ils se sont même effondrés de plus de 1% en quelques semaines, et le signal est confirmé par d'autres indicateurs (le Baltic dry index enchaîne record sur record à la baisse, le pétrole approche la barre des 40$/baril).

Le cash reste plus que jamais aujourd'hui le choix à privilégier (que ce soit en yens, en $ ou en euros)...et les taux nous signaleront largement à temps lorsque le moment sera venu de changer éventuellement de stratégie.

Commenter cet article

DIAM 05/06/2009 00:42

Etonnant ? !  :   bcp ici oublient l'essentiel.  La planche a billets est gratuite pour une banque Centrale.  Les milliards imprimés ne coûtent même pas le prix du papier, s'agissant d'écritures comptables. La nationalisation de GM ne coûte RIEN. La revente générera des bénéfices colossaux. Façon de voir ? !  Le gonflement de quantitative easing n'est rien d'autre qu'une pyramide de Ponzi. Comme dit Loïc, le pessimiste :  les pyramides de Ponzi finissent toujours par s'effondrer. Et les bulles par éclater. Cela dit :  pour qu'elles puissent s'effondrer, il faut les monter et les bulles, il faut les "souffler". L'éternel recommencement. Bouteille à moitié vide ou à moitié pleine. En tous les cas, en ce moment, vous les bears ici, vous êtes tous soufflés par la tempête à la hausse qui dure trop longtemps par rapport à vos théories de fin du monde. Donc: les nouvelles Ponzi se montent. Vous êtes foutus les gars :  à vouloir spéculer à la baisse vous allez vous ruiner. Le vent tourne:  continuez à pisser contre le vent, vous serez mouillés. Le Dow sera à 10000 au 31.12.2009. N'oubliez pas:  les investisseurs en actions sont des optimistes, ....on achète pas si on n'est pas optimiste. Les marchés d'actions sont fondamentalement des marchés "acheteurs" :   les cycles bear moins nombreux que les bullish. Elliott Wawes, c'est intéressant, ....mais inutilisable.  Les bourses sont rationnelles et irrationnelles à la fois. La réalité rejoint la fiction et la fiction la réalité. De la composante psy, vous en faites quoi ici ! ? DIAM

bouquin 08/03/2009 11:46

Bonjour.Est-ce que qq'un peut me communiquer qques codes ISIN concernant l'achat de matières premières "papiers" ? Quelle est lafiabilité et la transparence de ces produits ? Est-ce la bonne stratégie en cas d'hyper inflation ?El bouquinist (le retour).

Bru 17/12/2008 01:15

La FED a annoncé aujourd'hui avoir l'intention d'acheter des TBond et le trésor a annoncé récemment devoir émettre des Tbond pour financer la Fed.Je ne suis pas un expert, mais il dois y avoir un soucis.Bru 

chris 11/12/2008 21:15

@ zeblapour le pb de commentaires sur l'article suivant, j'ai le même problème sur mon ordi avec internet explorer mais j'ai tous les commentaires avec mozilla

toto 11/12/2008 18:22

Bcp de graphes intéressants aussi ici :http://www.jpchevallier.com/Mr Chevallier prévoie un avenir bien sombre pour l'europe et la france en particulier.