Un point sur l'assurance-vie

Publié le par loïc abadie

J'ai eu plusieurs questions de lecteurs du blog ou du livre sur ce sujet de l'assurance vie, et je vais donc essayer de faire un point sur ce sujet.


Comme nous l'avons vu, tous les fonds qui ne sont pas des fonds garantis en euros actifs à risque, donc exposés à une baisse des marchés.


Que faut-il penser des fonds en euros ?


1) La sécurité 


Un fond en euros est un fond très majoritairement (mais pas à 100%) investi en obligations à risque de défaillance faible (emprunts d'état) et en produit de taux. Il peut comporter une petite part d'actions et d'obligations à risque plus important.

Vous trouverez ici à titre d'exemple (assez représentatif) la composition du fonds en euros de l'AFER.

 

La compagnie d'assurance garantit l'intégralité du capital versé par l'assuré, ainsi que les intérêts déjà versés (effet cliquet).

Il s'agit donc d'un placement sans risque tant que la compagnie d'assurance ne se trouve pas en situation de faillite.

Dans le cas contraire,  il existe un fonds de garantie censé couvrir les assurés à hauteur de 70 000€. Ce fonds, comme son homologue destiné aux banques est insignifiant (500 millions d'euros, soit 0,05% du montant total des dépôts), et ne serait pas capable de couvrir la faillite d'une compagnie d'assurance-vie de taille moyenne.

Article de "votreargent".

 

En cas de faillites en série, l'état viendrait peut-être renflouer ce fond de garantie ou "sauver" les compagnies d'assurances...mais cela reste une simple hypothèse, et il vaut donc mieux être client d'une compagnie d'assurances solide (ce qui n'est pas facile à vérifier).

De façon générale (difficile pour moi de faire mieux !), il faut privilégier les compagnies pas ou peu impliquées dans l'assurance-crédit, et surveiller les signaux d'alarme (augmentations de capital que la compagnie ferait en urgence, chute anormale du cours de bourse...etc). 


2) La performance, comparée à d'autres actifs similaires


En 2008, avec l'envolée de l'euribor, les fonds en euros étaient devenus temporairement peu compétitifs face aux comptes à terme, qui offraient un rendement égal ou supérieur, pour une liquidité meilleure (échéance de placement bien plus courte).

Cette anomalie a toutes les chances de disparaître avec des taux courts qui devraient se rapprocher du 0 avec la récession en cours, alors que les fonds en euros garderont des rendements de l'ordre de 4% : Ils redeviendront donc sans doute nettement plus attractifs que les sicav monétaires ou les comptes à terme.


Coté inconvénient maintenant, le principal (en dehors du risque lié à un défaut de l'assureur) est celui de la moins bonne liquidité : Un contrat d'assurance-vie est en général prévu pour une durée de 8 ans minimum, et un retrait avant 4 ans (pour les contrats qui l'autorisent) donne lieu à une forte taxation (35% + cotisations sociales de 11%).

Dans une situation de crise où il faut être très réactif et prêt à changer son fusil d'épaule rapidement cela peut être un inconvénient. 

 

Par exemple dans l'hypothèse d'un changement d'environnement (déflation -> inflation forte) associé à une forte hausse des taux, les rémunérations servies sur un fond en euros auront un temps de retard de plusieurs années (le temps pour l'assureur de renouveler son portefeuille d'obligations, pour la part qui n'est pas à taux variable), et ne s'ajusteront pas rapidement à la nouvelle situation. 

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paul Lakner 07/12/2008 15:11

Bonjour et bravo pour ce site.J'habite en Russie. Une filiale de la Société Générale propose des dépôts à terme en EUR à 6 mois à 5,6%.Comment est-ce possible au vu des taux EURIBOR actuel ? Est-ce un bon placement ?Mercihttp://www.bsgv.ru/individual/deposit/fixed_term_en.php 

bruno 01/12/2008 00:34

Bonsoir Loîc.
Ton site est très interessant. Cependant en tant que non connaisseur j'ai une question simple.
Penses-tu qu'il existe un risque brutal d'inflation forte et de dévaluation forte de la monnaie. En clair mes économies en euros sur un Dépôt à terme peuvent-elles devenir de la monnaie de singe?
Des rumeurs circulent à ce sujet . Qu'en penses-tu en tant que connaisseur?
Merci pour ton aide.

lartiste 30/11/2008 17:52

Concernant l'évolution des taux d'intérêts, vu qu'il faut relancer la consommation, je vois peu de chances pour que les taux remontent, surtout brutalement.  Des taux élevés incitent à épargner, ce qui n'est pas souhaité à l'heure actuelle.
Concernant l'assurance-vie : une personne qui s'approche de la retraite, n'aurait-elle pas actuellement un intérêt de cotiser volontairement dans un fonds de retraite complémentaire au lieu d'augmenter son capital en assurance-vie pour avoir un complément de retraite assuré ?  Dans le pire des cas d'une  réforme monétaire qui n'est pas à exclure vu l'endettement massif des états, il aura conservé un droit.

Bruno 22/11/2008 20:33

Bonsoir Loic,
Je voudrais te poser une question simple : dans un scenario déflationiste, avec des taux directeurs à "zero" et donc un Euribor en chute libre, les rendements des comptes à terme vont devenir ridicules. Cela peut descendre jusqu'à quoi ? 1% ? 2% ? Comment se passe-t-il ?
Je te remercie,
Bruno.
 

dacian 22/11/2008 15:49

Ouim j'avais oublier...
Le Baltic Dry Index c'est arrete de chuter depuis qq jours. Il faut suivre son evolution tout de meme dans les semaines a venir.
http://storage.canalblog.com/66/47/23019/32762316.png