La contraction du crédit immobilier arrive en Europe.

Publié le par loïc abadie

Voici deux faits qui devraient attirer notre attention : 

- En France, le marché des crédits immobiliers a reculé de 11 % au premier semestre 2008 (dépêche AFP), à cause d'une restriction des conditions de crédit au niveau des banques...Le directeur de l'observatoire scientifique du logement affirmant cependant que "la demande conserve toute sa capacité de mobilisation" (ce qui n'est évidemment pas mon avis...j'ai du mal à imaginer que la demande va rester "mobilisée" dans un contexte international où les marchés immobiliers de la plupart des pays occidentaux se retournent les uns après les autres comme des dominos !)

- En Grande Bretagne, le phénomène semble encore plus marqué : le nombre de prêts accordé pour l'achat de logements vient de tomber au plus bas niveau jamais observé depuis l'existence des mesures (1993).

(Données : Bank of England, monthly numbers of total sterling approvals for house purchase to individuals)

Contrairement à ce qu'on a observé aux USA depuis mars 2008, la masse globale de crédit était encore en expansion assez rapide en Europe (11%/an en rythme annuel) durant les premiers mois de 2008 (les dernières données disponibles portent sur le mois de mai) selon la banque d'Espagne (lien), notamment grâce aux entreprises.

Mais visiblement l'étau commence à se resserrer autour de la bulle de crédit en Europe.

Publié dans immobilier

Commenter cet article

immo 24/10/2009 17:34


Le reajustement des prix del'immobilier s'opère. Il n'est évidemement pas terminé. cela devrait prendre encore plusieurs mois. Cette baisse était evidemment necessaire.


e.xavier 26/07/2008 00:40

Les Anglais sont endétés comme des rats pour leurs maisons Victoriennes, moi j'attends qques années, et j'achette du Haussmann, le top. l'immobilier à Londres c'est l'anarque :1) l'hyper centre : en fait que des bureaux pas d'habitation.2) Chelsea etc...  trop cher .... en plus ça casse pas des briques.3) tu passes la tamise au Sud et t'es déja dans la zone.4) Au nord pourquoi pas, mais bon trop cher pour ce que c'est.5) En fait faut faire des max de bornes pour trouver une casa genre tu taf à Londres et t'habite à Dover ou Folkstone.l'immobilier Parisien est bien + intérréssant à HT, alors en + on va avoir les soldes qui commencent, Yep, on va bientôt trouver des rentabilités proche de 10 % (j'arrondi un peu) dans le 16 ou le 06.Yep Yep. 

VINCENT 25/07/2008 18:12

bonjour,c'est intéressant de constater que pour l'heure, ce sont les banques qui freinent sur les offres de crédit, et pas encore les consommateurs sur la demande de ces mêmes crédits. quand la demande baissera, (pour cause de chomage en hausse, taxations diverses en hausse, prise de conscience du grand public ...) le montant des crédits accordés (prof et gd public) rentrera en baisse profonde ...

zebla 25/07/2008 09:55

bonjourcf le graphique des prêts immo accordés en GBintéressant mais un autre élément intéressant serait d'avoir le solde emprunts immo émis - emprunts immo rembourséspour juger de l'éventuelle contraction de crédit immo

Stéphane 24/07/2008 16:46

Bonjour,Je pense que vous faites erreur lorsque vous dites que les prix sont raisonnables en dehors des grandes villes. La bulle est présente partout en France.http://www.bulle-immobiliere.fr/friggit.htmlElle n'est pas de taille identique entre Paris et la Province.Paris laisse croire qu'elle est découplée du reste de la France. La chute sera d'autant plus dure.