Trois nouvelles banques US s'effondrent en bourse.

Publié le par loïc abadie

Cette fois, contrairement à l'épisode Bear Stearns, les décisions des autorités US de venir au secours de Freddie Mac et de Fannie Mae n'ont pas suffi à rassurer, et la confiance dans les capacités d'action de la FED et des dirigeants US fond à vue d'œil.

- Washington Mutual (WAMU) a chuté de 34,7% hier (cours divisé par 14 en moins d'un an).
Cette banque gère 320 milliards de $ d'actifs, mais ne capitalise plus que 3,4 milliards de $ en bourse.
- National City Corp a chute de 26% hier (cours divisé par 10 en moins d'un an). Elle gère 155 milliards de $ d'actifs, et capitalise seulement 2,43 milliards de $.

- Lehman Brothers a chuté hier de « seulement » 7,6% (cours divisé par 6 en un an). Elle gère 639 milliards d'actifs, pour une capitalisation de seulement 9,26 milliards de $.

dépêche AFP

Ces trois institutions financières engluées dans la crise du crédit et à la tête d'une masse d'actifs illiquides sont à la merci d'un scénario à la bear stearns à tout moment : que suffisamment de clients se présentent au guichet pour retirer leur argent, et c'est la faillite immédiate...Et vu l'effondrement de leur capitalisation boursière, elles ne peuvent quasiment plus recourir au marché pour obtenir des capitaux frais.

Qui prendra en charge les faillites éventuelles ?
Pour la petite « Indymac », qui vient d'être mise en faillite, le FDIC (fond de garantie bancaire US) a pris le contrôle de la banque : tous les clients sont assurés à hauteur de 100 000$ (leurs dépôts ne sont plus couverts au delà de ce montant).
Ce FDIC dispose de
53 milliards de $ de réserves. C'est  mieux que notre célèbre « fonds de garantie des dépôts» hexagonal censé garantir nos comptes en banque avec à peine plus de 2 milliards d'€ de réserves. Mais ça ne suffira sans doute pas :
La faillite d'une petite banque régionale comme IndyMac (32 milliards d'actifs gérés) lui coûtera entre 4 et 8 milliards de $...WAMU, National City représentent à eux seuls 475 milliards d'actifs. Pourtant nous ne sommes qu'au début de la crise et ce ne sont encore que des banques régionales de taille moyenne.

Au delà de cesinstitutions financières, directement menacées dans un avenir proche par une faillite à la bear stearns, la situation des banques de taille encore plus importante, comme Wachovia (808 milliards d'actifs, -13% en bourse hier) commencent à inquiéter sérieusement les marchés.

Enfin n'oublions pas l'Europe : L'Espagne vient de s'offrir la plus grosse faillite de son histoire, avec le promoteur immobilier martinsa fadesa, un grand leader européen de la promotion immobilière comme le précisait il y a quelques mois un
article plutôt enthousiaste.
Comme disait DSK il y a moins d'une semaine « le pire de la crise est passé »...Pour  les lecteurs de ce blog, du livre associé "la crise financière 2008-2010", et d'une manière générale pour tous ceux qui auront anticipé à temps la situation c'est sans doute vrai !


Publié dans actualité

Commenter cet article

Marc 27/07/2008 02:11

Patrick, selon Loïc Abadie, la banque postale est la plus sûre du monde

patrick 16/07/2008 00:12

Les premieres vagues arrivent sur le littoral francais, puisque le credit agricole a eu à subir une premiere deconvenue (-5 milliard dans leur poche..hop, à la poubelle!)J'espere que quelqu'un pourra répondre à ma question!Loic dit que le "fond de depot de garantie" des banques francaise ne couvre pas grand chose..Est ce qu'il faut retirer notre argent des banque, un peu à l'image de la northen rock et consort...ou alors, on peut les laisser.Est ce que la banque postal (la poste) a croquer dangeureusement dans le "gateau subprime"? (c'est ma banque et celle de toutes ma famille donc autant savoir si on enleve tout et que l'on planque ca sous le matelas)

yannick56 15/07/2008 12:56

Un article sur les bizzareries comptables d'IndyMac en 2003http://www.pauljorion.com/blog/?p=660