Une remarque sur les mines d'or

Publié le par loïc abadie

Comme chacun le sait, nous sommes actuellement dans une période censée être "fantastique" pour l'or, qui ne cesse de progresser,  et qui est considéré par beaucoup comme une "excellente valeur refuge".

Nombreux sont donc ceux qui conseillent d'investir sur les mines d'or dont le cours serait en train de crever tous les plafonds pour se diriger prochainement vers la stratosphère puis échapper ensuite à la gravitation terrestre.

Seul petit grain de sable dans ce monde merveilleux : le cours de l'or et des indices miniers est publié en $, monnaie qui a subi une baisse importante face à l'euro.
Exprimé en euro (monnaie de base pour beaucoup de lecteurs de ce blog), la réalité est un peu "différente".


Le graphique ci-dessous montre l'évolution de l'indice HUI (panier international regroupant les principales mines d'or non hedgées) exprimé en euros.



Pour l'investisseur européen qui a choisi d'investir son argent en mines d'or il y a 2 ans, cette décision s'est soldée pour le moment par une perte moyenne de 9 à 10% (en monnaie courante) ou 14-15% en tenant compte de l'inflation. Bien sur, certaines mines ont mieux réussi que d'autres, mais en moyenne, leur performance a été assez mauvaise.

J'ai eu l'occasion d'exprimer à plusieurs reprises dans ce blog ma grande méfiance vis à vis des mines d'or, et la situation actuelle semble pour le moment confirmer mes craintes :

Malgré un contexte théoriquement porteur, les mines sont loin d'avoir profité pleinement de la hausse de l'or, à cause de la hausse du prix de l'énergie et des coûts de production et à cause de la baisse du $ face à de nombreuses monnaies.

Si en plus le contexte devait changer (comme je le pense) et évoluer d'une situation modérément inflationniste à une forte récession (déflationniste), inutile de dire que la situation deviendra critique pour le cours des mines d'or. 

Commenter cet article

FMURE 17/09/2008 20:11

Je me posais la question suivante, existe t-il des produits bear sur l'or?Après recherche, BNB nous propose un certificat:Date d’échéance : 10 décembre 2010Parité du Certificat : 10Garantie de change : OuiEligible Compte titres et Assurances Vie : OuiCode Reuters / Bloomberg : 1463B.PA / 1463B FP EQUITYCommission annuelle : 0 %Code Mnémonique : 1463B Code ISIN : NL0000650695

dan_y44 05/05/2008 18:48

"dan_y44 n'a absoluement pas compris que la masse monétaire M3 n'est en
fait que des crédits qui , lorsqu'ils sont remboursés font disparaitre
l'argent ainsi créé." oui mais si M3 ne fait que grossir elle sont remboursées quand les
dettes ? si M3 se contracte OUI ok mais dans le cas contraire NON je ne
suis pas d'accord avec cette affirmation. pour le moment la masse de crédit continue d'augmenter et à l'échelle de l'histoire les crises de dettes ont conduit a 90% à des crises hyperinflationnistes et non déflationnistes. En fait il n'y a eu qu'une seule crise déflationiste sous monnaie papier...contre combien d'hyperinflationnistes ?pourquoi conserver le scénario qui semble le moins probable (je parle de long terme car a court terme ils peuvent faire exploser la dette us d'un facteur 2,3,4...mais à long terme s'il n'y a pas de contraction de M3 le risque reste hyperinflationniste) ?

René 05/05/2008 10:16

Les mines d'or baignent au milieu des actifs financiers, ce sont des entreprises soumises aux mêmes contraintes que les autres, si ce n'est plus ( Eau, environnement, pétrole, etc). Les mines d'or sont un mauvais placement car l'inflation des coûts de production est forte. Peu importe de vendre son or deux fois plus cher si les coûts de production ont triplé. C'est ce qui pèse sur les mines d'or. si on veut jouer l'or comme outil de protection et de décorrélation, il faut miser sur du physique, et rien d'autre. Les cours des mines d'or ne sont pas le reflet de la performance de l'or ( assez excptionnelle depuis 8 ans) mais de l'explosion des coûts de production. N'achetez pas des mines, achetez du physique.

JEANJEAN 03/05/2008 00:47

dan_y44 n'a absoluement pas compris que la masse monétaire M3 n'est en fait que des crédits qui , lorsqu'ils sont remboursés font disparaitre l'argent ainsi créé. Regardez la masse monétaire M1 et vous verrez qu'elle n'a pas bougée .Que la FED rachete des dettes pourries ,c'est un fait mais cela est juste un pis-aller pour limiter la déflation sur les actifs tels que l'immobilier . Il faut aussi dire que les fonds de la fed ne sont pas extensibles à l'infini , ils sont en tout et pour tout de 900 milliards de dollars , soit finalement pas grand chose au regard des sommes colossales qui partent en fumée et que donc son action ne pourra pas durer éternellement .En fait on ne voit pas encore la catastrophe dans toute son ampleur car la fed tire ses dernières cartouches .Quand son barillet sera vide , la , vous allez voir le sens du mot : DEFLATION !

dan_y44 02/05/2008 20:40

Bonjour Loïc, Dans l'hypothèse d'une récession sans contraction de M3 (sa progression reste
forte et nous ne sommes pas encore dans le cas du Japon avec une contraction de
la masse monétaire), il me semble clair que les liquidités iront principalement
dans l'obligataire (du cash) mais pourrait-on aussi assister à une hausse de
l'or, autre support de cash? En effet je ne crois pas à une déflation au sens de contraction de la masse
monétaire (mais par contre chute des prix des principaux actifs par rapport à
la monnaie oui-immobilier et actions principalement) mais à une récession
couplée à une très forte hausse de la masse monétaire (crédits, relances en
tout genre, échange de dettes contre bonds du trésor…).
Cette hausse fera indirectement pression sur l'or qui reste une monnaie refuge.
Nous aurons alors une hyper-inflation masquée, qui ne prendra forme qu’en
sortie de crise lorsque les liquidités sortiront de l’obligataire.
Merci de ton avis sur la question.

loïc abadie 03/05/2008 04:56


Sur M3, je rejoins l'analyse de Jeanjean : cet agrégat est totalement lié à la croissance de la dette totale, pas aux interventions de la FED. Et on se dirige bien vers une contraction du crédit,
parce que l'évolution de la dette totale n'est pas (ou peu) liée aux actions de la FED (la FED ne pèse que 900 milliards dans un océan de dettes de 49 000 milliards), mais beaucoup plus à la
psychologie des acteurs privés du système.
Ce n'est pas la FED qui fait grossir M3, c'est plutôt le ménage lambda qui achète son logement ou sa voiture à crédit !
Au Japon, on a justement vu une forte croissance de M3 (plus de 10%/an) jusqu'en 1991 avant inversion du phénomène lié à l'implosion de la bulle de crédit.

J'en reste donc à conseiller le cash en première partie de crise plutôt que l'or (avis modérément négatif sur l'or qui devrait baisser moins que les autres actifs mais baisser quand même, avis très
négatifs sur les mines).