CAC 40 : le marché baissier est confirmé

Publié le par loïc abadie

Des supports essentiels ont été cassés sur le CAC40 ces derniers jours, comme le montre ce graphique : 

CAC40.JPG

La ligne de cou d'une figure en ETE (épaules-tête-épaules) un peu inclinée a été franchie à la baisse, la moyenne mobile 30 semaines (ligne rose sur le graphique) est bien installée en tendance baissière : 
La dégradation du contexte économique s'est donc comme prévu traduite par un retournement sur les marchés boursiers.
Le fait que cette cassure de supports importants soit intervenue la 1ère quinzaine de  janvier, période traditionnellement haussière en renforce encore la portée.

Ceux qui sont en cash, avec un peu de produits baissiers type BX4, comme conseillé dans le blog n'ont évidemment rien à craindre de cette tendance, au contraire, le tracker BX4 ayant déjà progressé de 12% depuis le 1er janvier 2008 !

La séance d'aujourd'hui et celles des jours à venir pourraient signer un excès baissier à court terme, et on pourra donc prendre des bénéfices sur les BX4 ou autres produits baissiers cette semaine, en attendant un rebond technique pour revenir.

Si la dégradation du contexte économique se poursuit comme prévu dans le blog aux USA, puis en Europe, ce marché baissier a toutes les chances de durer plusieurs années, pendant lesquelles il vaudra mieux rester en cash, et profiter de chaque rebond du marché pour prendre quelques positions baissières et optimiser ainsi les performances de son épargne...

Du coté des fondamentaux, il n'y a évidemment aucun signe d'amélioration : les ventes au détail aux USA (-0,4% en décembre) confirment après les autres indicateurs que ce pays se situe déjà au bord du seuil de la récession.

De plus en plus d'analystes, dont certaines grandes banques comme Goldman Sachs, commencent maintenant à prononcer ce mot qui était quasiment tabou au début 2007. L'ancien dirigeant de la FED, Alan Greenspan estime ainsi que les USA sont en récession ou sur le point d'y entrer (après avoir beaucoup oeuvré pendant sa présidence pour gonfler la bulle de crédit américaine, c'est donc un "connaisseur" si l'on peut dire !).

Une dernière chose : plus que jamais, il vaut mieux être méfiant sur l'or et les matières premières, croire que ces actifs résisteront à la chute de consommation associée à une récession massive aux USA et en Europe, et que les pays émergents seront capables de compenser cette chute en maintenant leur croissance intacte pendant que leurs clients occidentaux leur font défaut est un pari plus que risqué...qui a de grandes chances d'être perdant (au moins dans un premier temps) quand la récession se généralisera.

Commenter cet article

serge 19/01/2008 12:28

Encore Merci pour ton travail Loic, et pour répondre à l intervenant précedent des corrections sont en cours sur les produits agricoles, 3 jours que je put le soja...et hop gagné et grosQuant à l or...il baissera aussi perso 11 000 sur le DJ fin juin, désolé le cac je suis pas trop...

laloss 16/01/2008 02:50

Je partage le constat de Loic et je suis baissier sur les matières premières industrielles evidemment mais aussi sur le pétrole. En période de récession, je pense qu'un retour sur les 50$ le baril est possible. J'avoue que j'en profiterai pour recharger au maximum.Le métaux industriels sont tanqués à mon avis pour plusieurs années.Je reste positif sur l'or, pas à CT mais à moyen-long terme. Une correction s'impose mais les pressions inflationnistes sont là, les baisses de taux massives sont devant nous, le pire de la récession est à venir. C'est à dire que le rôle de valeur refuge refait surface et il ira en grandissant avec l'aggravation de la crise. Par contre, la déflation risque d'être sévère sur l'immobilier et sur les marchés actions. J'ai conservé mes positions depuis juillet dernier, certaines ont pris prés de 100%, d'autres 60%..mais je suis sur des micro-caps, ce sont elles finalement les moins sensibles!!Enfin, sur les matières premières agricoles, je suis haussier car c'est un secteur déconnecté des cycles économiques..et les réserves sont toujours à des plus bas de 45 ans..En résumé, Cash, Gold, matières premières agricoles et pour la fortune..micro caps sur pétrole et gaz.

miguel67 15/01/2008 22:47

superbe analyse

Jp 15/01/2008 21:36

Je crois que la correction boursière n'est pas terminée.Le prochain support important me semble être dans la zone 4700-4800.... et ensute.... dégringolade jusqu'à 4000.Est-ce qu'il est sérieusement envisageable que le Cac retourne sur les 3500 ? A mon avis, oui : je viens de basculer dans le clan des très pessimistes. Je ne vois pas ce qui pourrait sauver les marchés actions de l'OCDE en 2008/2009. Récemment (le 07/01/2008), j'ai entendu (en conférence téléphonique) un éminent économiste nous dire qu'il y avait un risque très faible de récession aux USA. Son pronostic était certes une croissance ralentie (encore une fois le mythe de l'atterrissage en douceur) mais qui se maintiendrait positive entre 1.5% et 2%. La crise du crédit était selon lui très fortement surestimée (avec des pertes limitées à 150 milliards de $... quand sur ce blog on évoque 3000 à 3300 milliards !!)Autre argument : les liquidités seraient extrêmement abondantes et prêtes à être de nouveau investies sur des supports un peu plus risqués. Les pays émergents seraient également un bon rempart contre le risque de récession.Inutile de préciser que ce scénario me paraît déjà invalidé.

JLS 15/01/2008 21:17

Il semblerait que les marchés Actions américains soient financés par de la dette.http://suddendebt.blogspot.com/Si quelqu'un de calé en finance pouvez commentez ce post, car je n'est pas bien compris, c'est très technique.Ceci expliquerait pourquoi les marchés ne s'effondrent pas malgré l'accumulation depuis l'été dernier de mauvaises nouvelles.Ceci serait rendu possible par le petit nombres d'acteurs, probablement les quelques grandes banques d'investissement américaines (Lehman Brothers, Mogran Stanley, Goldman Sachs ...) et des hedge funds.Les particuliers et les speculateurs ont disparu après le baisse de 2001.