Que penser de nos banques françaises ?

Publié le par loïc abadie

Suite au nouveau "fait divers" bancaire qui "met de l'animation" sur les marchés en ce moment, la panique des clients de Northern Rock, un des cinq plus gros établissements de prêts hypothécaires anglais, et 8ème banque britannique (5 milliards de livres de chiffre d'affaires quand même), beaucoup d'entre nous s'interrogent sur la solidité de nos banques françaises.

La première réflexion qu'on se fait est de dire que les ménages français sont beaucoup moins endettés, que les crédits à taux fixes dominent largement, et que le système d'hypothèques rechargeables, sur lequel repose le système anglo-saxon est embryonnaire chez nous (ce qui est en grande partie exact)...Et que des épisodes de paniques du type de ce qui arrive à Northern Rock ne se produiront pas en France.

Mais voilà, on a vu au cours du 1er épisode de la crise du crédit en juillet août que des fonds à priori peu risqués de banques et établissements financiers français avaient été concernés, et cela est un indice des connexions très fortes et immédiates existant entre les banques des divers pays développés.

L'institut credit flux, spécialisé dans l'étude des dérivés de crédit et titrisation de crédit hypothécaires publie ainsi un palmares mondial des établissements les plus engagés sur ce secteur, notamment en tant que contrepartie.

Voici donc un tableau (pour 2006) des 10 premiers établissements les plus actifs sur le marché des CDO, les montants donnés ici étant exprimés en millions de $ (ex : 228 441 millions pour Calyon, soit 228 milliards de $)...
Nous trouvons 3 établissements français bien connus dans ce "top 10" : 
Calyon (filiale du crédit Agricole), BNP Paribas, SG (Société Générale), Calyon et BNP étant même devant des célèbres banques américaines ou anglaises comme Morgan Stanley, Merril Lynch, Barclays et Bank of America.

http://www.creditflux.com/public/data/leaguetables.htm

1 JP Morgan 348 573 22
2 Calyon 228 441 15
3 BNP Paribas 218 990 14
4 Morgan Stanley 153 884 10
5 Merrill Lynch 143 438 9
6 Deutsche Bank 136 894 9
7 SG 102 123 7
8 Barclays 101 903 7
9 Bank of America 77 752 5
10 Citigroup 72 844 5

On retrouve le même type d'observations dans le classement du 2ème trimestre 2007

Axa occupe quand à elle la place de N°1 des "managers de CDO synthétiques" en juillet 2007.

Comme tout particulier, je n'en sais pas plus sur les risques encourus associés à cette intense activité de certaines de nos grandes banques sur les dérivés de crédit...mon commentaire n'ira donc pas au delà de l'interrogation.

J'espère simplement que les dirigeants de ces grandes banques savent mesurer les risques pris...si possible mieux que ceux du Crédit Lyonnais en 91 ou que les gérants des fonds monétaires dynamiques qui ont été dépassés par des "conditions de marché extraordinaires" en juillet-août 2007, pour reprendre leurs propres mots.









Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Bigourdan 28/03/2009 21:11

A Loïc Abadie.Vous trouverez ci après un article qui , semble démentir  la forte exposition de AXA aux CDO synthétiques.http://www.agefi.fr/articles/Exposition-limitee-au-subprime-pour-Axa-1038670.html



Exposition limitée au "subprime" pour Axa










le 28/02/2008



















Axa a publié des résultats annuels en forte hausse. Le résultat opérationnel du groupe, à 4.963 millions d'euros, est proche des attentes des analystes interrogés. Dopé par l'acquisition du suisse Winterthur, fin 2006, ce résultat s'inscrit en hausse de 27% et à 15% en données comparables, en retrait par rapport à celle de 19% enregistrée au premier semestre. Axa a précisé que sur les 298 milliards d'euros d'investissement obligataires de l'actif général, les actifs investis sur des produits de titrisation de crédits hypothécaires américains totalisaient 1,6 milliard d'euros et ceux investis en obligations synthétiques (CDO) 1,8 milliard dont moins de 100 millions en CDO subprime. Le président du directoire d'Axa a confirmé jeudi qu'il s'intéresserait au dossier CNP si seulement celui-ci devait "s'ouvrir un jour". Par ailleurs, Claude Bébéar a confirmé sa volonté de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat de membre du conseil de surveillance d'Axa à l'échéance de celui-ci.Le Bigourdan

marc 26/09/2008 11:17

En clair, pour des personnes comme moi, épargnant depuis déjà bien des années (30ans), on risque de tous perdre... Nos chers banques francaises aurait-elles pris ces CDO...Quel sont a ce jour, selon vous, les meilleurs établissements financiers (BNP, SG, CA, Banque Pop, Caisse Epargne, La BPostale, Credit Mutuel...), où l'on peu déposer son argent, ses économies sans trop de "risque"????

rc 22/09/2007 15:58

Bonjour a tous,J'étais en congé pendant 15 jours, et rien de mieux pour me remettre dans le bain que la lecture de ton site. Bon, je me suis trompé sur la baisse des taux: je ne pensais pas que Bernanke le ferait, surtout quand on connait le dernier livre de Greenspan. Enfin, mea culpa. ET J'AI UNE QUESTION:voila, Deutschbank annonce(lefigaro du 21/09) une incapacité à valoriser pour 29 millard d'euro de CDO.(oui des milliards). Question, est il aberrant au vu des flux et du classement de supposer des pertes potentiels pour la banque ou les clients de la bnp et de calyon pour un total de 120 milliard d'euro?(je fais un ratio de l'activité de calyon et de la bnp par rapport à Deutch bank). 

Jean 21/09/2007 14:49

Pas besoin d'être météorologue pour dire que s'il a du soleil aujourd'hui, il y a aura  de la pluie un jour ou l'autre.

Monsieur Glob 19/09/2007 11:48

Calyon: la presse ce matin fait état de dépassements d’autorisations de trading. Pour faire bref, c’est une fraude et la pire bêtise que puisse faire un trader. 6 personnes auraient été licenciées… Le suivi des risques de contrepartie et de marche ne sont a mon avis pas à mettre en cause car les limites semblaient avoir été fixées. LIBOR/EURIBOR : les banques ne savent pas ou est le mistigri (credit subprime) et ne souhaitent donc plus prêter a leur consoeurs. Northern Rock est le meilleur (le pire ?) exemple, IKB en est un autre (au moins aussi important, meme si moins mediatique car nous n'avons pas eu de queues devant les agences). Il semble également que les banques irlandaises et espagnoles soient moins bien préparées pour faire face a la crise et tout le monde s’attend a voir certaines banques japonaises lourdement touchées. Ce sera le feuilleton de l’automne, qu’elle sera la prochaine... Tout n'est pas si noir cependant, Lehman a rassure hier avec ses resultats.  Les taux : la baisse est un bonne chose pour les marches. On le voit ce matin. Cependant, comme les banques ont resserré leurs conditions d’attribution des crédits immobiliers, je ne vois pas le marche immobilier US redecoller dans les 3 jours. De ce cote la, le pire est à venir avec le nombre de mortage qui subiront un reset de taux d’intérêts en fin 2007 et debut 2008. La solution : je ne suis pas Bernanke (Dieu merci !!), mais il me semble que le mieux a faire a court terme est d’ouvrir tous les livres des banques afin de connaître l’ampleur des dégâts (mesure naive et idealiste, mais c'est une possibilite) et de poursuivre une baisse des taux. Le vrai problème à MT restera la maîtrise de l’inflation avec un baril au dessus de 80 USD, le prix des denrées alimentaires en très forte hausse et une inflation chinoise qui explose. Ce n'est que mon point de vue, je peux me tromper...