Turbulences : est-ce terminé ?

Publié le par loïc abadie

Si on en croit le comportement récent des marchés, les turbulences de la première moitié d'août sont déjà en train d'être oubliées et on assiste depuis 2 semaines à une petite "course aux actifs", sorte d'inverse de la "course au cash" précédente :

- Le Dow Jones a repris environ 60% de ses pertes par rapport à son plus bas de 12518 pts et n'est plus qu'à environ 5% de son record, les autres indices ont évidemment suivi le rebond.

- les autres actifs (matières premières, or, métaux) ont rebondi également (ce qui confirme la thèse de ce blog, c'est à dire que tous les actifs sont en ce moment corrélés, à la hausse comme à la baisse et dépendent essentiellement du niveau d'aversion au risque des investisseurs).

- Le dollar a rebaissé.

- Les spread de taux sur paniers d'obligations hypothécaires ont aussi diminué, comme le montre ce graphique, tiré du site
markit  (plus le spread est élevé, plus cela indique une crainte des investisseurs vis à vis des obligations hypothécaires...visiblement, cette crainte a diminué depuis 2 semaines, sans que la confiance ne revienne à son niveau d'avant-crise.


spreadA.jpg

L'explication est simple : beaucoup d'investisseurs se disent que les problèmes sur les prêts exotiques ne sont pas suffisants pour faire plonger l'économie, et que les dirigeants pourront y faire face...c'est en partie vrai, si on les considère comme un problème isolé du reste de l'économie.

Mais les faits récents montrent déjà que le cycle était en cours de retournement avant la crise d'août, et que cette crise ne fera qu'accélérer un peu l'évolution entamée en 2007 : 

La croissance des ventes au détail restent sur une tendance descendante :



Le montant des prêts immobiliers US détenus par les banques commerciales (qui ne représente qu'une partie du marché) plafonne depuis quelques mois (source : FED, statistique H.8) : 

pretimmo.jpg

Et si on considère le marché hypothécaire au niveau global (FED, statistique Z1), nous étions à 6,2% de croissance au T1 2007 (en rythme annuel) contre plus de 12% de moyenne pour les années 2004-2005.

Signe de stress financier des ménages, le credit révolving a bondi de 10% en moyenne sur les deux derniers mois (mai et juin).

Le chômage commence à remonter, comme le montre cet article, avec une hausse récente mais marquée des demandes d'allocations.

Enfin, l'agregat monétaire M1 s'est contracté (-3% en rythme annualisé sur le dernier trimestre) et la croissance de M2 a ralenti (3,5% seulement sur le dernier trimestre, contre 6,1% sur les 12 derniers mois).

 Source : FED H6
http://www.federalreserve.gov/releases/h6/current/

Michael Shedlock arrive à partir de l'étude de l'agregat M prime à une contraction, et cette contraction a été bien associée dans le passé aux récessions.

L'article complet, très intéressant.

On le voit, tous ces éléments vont dans le sens d'une dégradation des conditions économiques pour les mois à venir, et non dans celui d'une simple crise passagère et sans gravité

L'économiste Martin Feldstein, président du
NBER  pense que l'économie US pourrait subir un fort retournement à la baisse : 

article de Bloomberg





Publié dans économie générale

Commenter cet article

Monsieur Glob 07/09/2007 15:55

Un grand merci. Ca se confirme pour l'emploi US...

Bruno 04/09/2007 12:23

Je lis ce matin (04-09-2007) dans La Tribune que les vendeurs de voitures US commencent à bien ressentire les effets de la crise immobilière : impayés en hausse et reports d'achats.L'article (La Contagion de la Crise vers l'Economie Réelle est en Marche) conclut sur un début de baisse de la consommation plus généralisé.Dans le Washingon Post, également à lire un article quelque peu déprimant (Fending Off The Mortage Crunch) sur les millions de propriétaires qui ne parviennent pas à faire face aux révisions de taux. L'impression générale de l'article est qu'il existe pour eux des solutions de refinancement, mais qu'elles ne sont ni légion, ni miraculeuses.

Robert 04/09/2007 11:09

Merci pour ces info treès interressante

ngu yen 03/09/2007 11:04

Merci Loic pour ces infos; je suis réconforté meme si je suis en position difficile.Pour les bx4 pas trop d'inquiètude j'attends simplement un retournement qui ne doit pas etre très loin maintenant pour replonger les indices au moins vers leurs plus bas d'aout , mais probablement plus bas(cac à 5000pts).Un nouveau rebond puis ce sera l'hallali pour cet automne(mais désolé je ne vois pas de dépression pour tout de suite , petite récession US , oui).Par contre mes turbo puts sont au plus mal , n'ayant pas prévu de rebond si vite , si fort;j'en ai à 5700 puis j'en achète à 5850le strikes).La prochaine fois je me contente de BX4 et éventuellement des puts à 6200!Je ne pense pas qu'on reverra le CAC à ce niveau avant au mieux dans un an et peut-etre meme plus jamais avant la Très Grande Dépression.

loïc abadie 03/09/2007 19:34

Bonjour Nguyen, des seuils importants possibles pour des stops de protection : 5750 sur le CAC, 2650 pour le Nasdaq et surtout pour le Dow : 13450 et 13650.Sinon, pour le démarrage de la vraie baisse des bourses, amha elle doit se produire cet automne, sinon c'est le signe qu'on repart pour quelques mois de bulle. Dans ce type de marché ( hausse parabolique sur le Dow), les consolidations flat sont rares : soit on plonge, soit on remonte encore plus vite qu'avant  (pour la reprise de la tendance haussière, je n'y crois pas pour le moment, mais il faut être attentif et se fixer des limites).La volatilité a en tout cas l'air d'être entrée pour de bon en tendance haussière, signe que l'inquiétude est en train d'augmenterhttp://stockcharts.com/h-sc/ui?s=$vxn&p=D&b=5&g=0&id=0 (voir sur 3 ans)