bulles et dirigeants de grandes entreprises...

Publié le par loïc abadie

Un graphique intéressant qui montre l'ampleur de la bulle actuelle.
Cette fois, il n'est pas question de crédits immobiliers, d'hypothèques ou de dérivés de crédits.
C'est une étude publiée il y a quelques mois par la "financière banque nationale" du Canada (une filiale de la banque nationale du Canada", que j'ai simplement actualisée avec les chiffre du 1er semestre 2007 (extrapolés en rythme annuel) : elle retrace l'historique du montant des opérations de fusions et acquisitions entre grandes entreprises dans le monde entier.

fusion.jpg

Quelques remarques : 

- Les flambées de fusions correspondent parfaitement aux sommets de cycles économiques, la bulle internet de 2000 avait donné un pic de 2949 milliards...puis on était retombé à 1129 milliards en 2002.
Sur le seul 1er semestre 2007, ce sont 2500 milliards qui ont déjà été dépensés en fusions-acquisitions, soit 5 000 milliards en rythme annuel : le pic de la bulle internet serait dépassé de 69% !

- Les grands patrons qui sont derrière ces fusions et acquisitions, malgré toute leur expertise financière, se font autant "avoir" que le commun des mortels par les bulles et les comportements grégaires, et adorent visiblement acheter au plus cher (on se souvient de Vivendi et France Télécom en 2000).

Avec la restriction actuelle en cours sur les marchés de crédit, il est probable que le pic d'activité sur les fusions et acquisitions soit passé...et les beaux jours sur les indices boursiers aussi.



Publié dans économie générale

Commenter cet article