Point sur l'économie US - mi-juillet

Publié le par loïc abadie

 
a)      dérivés de crédit
 
Avec la conjoncture immobilière qui continue de se dégrader, le krach des obligations à risque continue, et concerne à la fois les junk bonds et les obligations intermédiaires.
 
Quelques graphiques pour comprendre :
 
Indice des fonds obligataires BBB-
bbb.jpg
 
Indices des fonds obligataires A
 
Indices et graphiques que vous pouvez suivre quotidiennement sur le site markit.com
 
 
b)      immobilier
 
Les chiffres de juin sont parus et ils ne sont pas bons avec une baisse des permis de construire de 7,5% par rapport à mai (données ajustées des variations saisonnières) et de 25% par rapport à juin 2006.
 
Les saisies immobilières sont en léger repli en juin par rapport à mai, mais restent 86% au dessus de leur niveau de juin 2006. Source : realtytrac / washington post
 
 
Un nouveau pic de saisies est attendu pour la fin 2007, associé à une vague de « réajustements » de mensualités sur des prêts hypothécaires « exotiques », dont la période initiale de « faibles mensualités » initiale arrive à échéance.
 
Les stocks de maisons à vendre ont encore augmenté en mai à 8,9 mois, et les données de juin seront disponibles le 25 juillet.
 
Enfin l’indice de confiance du NAHB a également poursuivi son déclin à 24 pts, au plus bas depuis 1991.
Vous pourrez consulter le graphique correspondant ici :

Ces éléments (permis de construire en baisse, stocks en hausse, saisies restant à un niveau très élevé) montrent que la récession dans le secteur immobilier n'en est qu'à ses débuts.
 
c)      consommation / économie générale.
 
Pour le moment les déboires du secteur immobilier ne semblent pas entamer la confiance des consommateurs et des investisseurs, même si les ventes au détail donnent quelques signes de faiblesse (-2,9% pour le secteur automobile).
Les consommateurs ont continué plus que jamais à taper dans leur épargne et à emprunter en mai (les dépenses ayant dépassé les revenus de 139 millards de $ en rythme annualisé (données du BEA).
Coté marché et investisseurs, rien ne semble entamer pour le moment l’optimisme, seuls 6% des investisseurs croyant en la possibilité d’une récession selon cette enquête (les tenants de la déflation dont je suis étant encore plus rares !), et la chute des permis de construire et les déboires sur les dérivés de crédit et obligations à risque n’ont découragé pratiquement personne, signe que les liquidités restent abondantes.
 
On notera que comme d’habitude depuis quelques années, les marchés restent assez bien corrélés : actions, pétrole, marchés étrangers, euro, or et métaux…tout monte ensemble. 
Quand le retournement interviendra (probablement cet automne), il en sera de même, tout baissera ensemble aussi…avis à ceux qui pensent trouver un refuge dans l’or, les matières premières et le pétrole !

Publié dans économie générale

Commenter cet article

A.N.Onyme 26/07/2007 11:22

En ce qui concerne l'immobilier U.S., un article intéressant que je viens de trouver signale que les promoteurs offrent -- afin d'écouler les maisons invendues, je suppose -- de plus en plus de cadeaux aux personnes prêtes à acheter un nouveau logement.L'auteur termine son article en indiquant que, à son avis, si ces "cadeaux" étaient pris en compte dans le prix final d'un bien immobilier, la baisse de l'immobilier serait de l'ordre de 9% et pas 6% selon certaines statistiques officielles.Adresse de l'article : http://www.freemoneyfinance.com/2007/07/home-prices-tak.html

generationsfutures 24/07/2007 22:33

Comme vous, je ne pense pas que l'or soit une valeur refuge alors que la déflation menace.Cependant, je reste inquiet concernant le pétrole car même s'il y a une déflation globale de l'économie, je crois qu'elle aura pour accélérateur une inflation du coût du pétrole. Quelque soit le scénario dans les années à venir, le coût du pétrole dont nous dépendons pour tant de choses vitales ne pourra qu'exploser pour des raisons géostratégiques et bien sur géologiques.Je reste à l'écoute de tropical bear, merci de continuer l'analyse.generationsfutures

bio 21/07/2007 21:43

Quel bon blog !

Troll des Bois 21/07/2007 10:22

Bonjour Monsieur Abadie. J'ai découvert, voilà quelques mois déjà, votre blog. Je ne suis pas un spécialiste en économie. Cependant, votre propos clair et concis et il permet d'en comprendre les arcanes souvent complexes. Je ne peux évidemment pas confirmer ou infirmer le sens global de votre analyse, qui tend vers une sévère déflation. Cependant, depuis longtemps déjà, je suis convaincu de l'explosion de la bulle immobilière. Par voie de conséquence, je suis persuadé de la globalisation mondiale de l'économie et de l'imbrication de ses composantes, quelles soient  financières, bancaires,  boursières et, bien entendu, immobilières. Selon votre analyse, le dénouement est  maintenant proche, puisque il est prévu pour l'automne. Je vais donc continuer à vous lire avec un grand intérêt et je suis (presque) impatient de voir se réajuster les valeurs à de plus justes prix.